FACA À FACE de Mark Steven Johnson [critique]

Publié le par Odi-Wan

FACA À FACE de Mark Steven Johnson [critique]

Lorsque Benjamin Ford rencontre Emil Kovac au fin fond des Appalaches américaines, il se dit que c’est un hasard. Ford vit loin de tout et Kovac est venu pour chasser. Ford ignore encore que Kovac et lui se sont déjà rencontrés, des années auparavant, alors qu’il était militaire pendant la guerre de Bosnie...

Kovac est bien là pour chasser, et c’est Ford le gibier. Entre les deux hommes, dans cette région sauvage et hostile, une guerre absolue va se jouer, d’homme à homme. Pour certains soldats, la guerre n’est jamais finie...

C'est ce synopsis lu sur Cinetrafic qui a piqué ma curiosité.

Plus tard, en comprenant qu'il s'agissait d'un Direct To Video, j'avoue que j'ai un peu pris peur...

Au final, le film, distribué en DVD par Metrofilms depuis le 10 février 2014, est moins mauvais que ce à quoi je m'attendais...

C'est vrai que le réalisateur est précédé par sa réputation de faiseur de daubes.

Que Robert De Niro ressemble de plus en plus à Christian Clavier en vieillissant.

Que John Travolta est tellement concentré sur son accent slave qu'il en oublie parfois de jouer la comédie (et c'est encore pire en VF : on ne voit que ça puisqu'ils ne se sont même pas foulés à imiter l'intonation originale !).

Qu'on a aussi franchement l'impression qu'il porte une fausse barbe.

Que le rythme est très inégal et que, pour une chasse à l'homme d'1h30 qui devrait donc être particulièrement dense et intense, il y a de gros moments de flottement (c'est qu'il est plus de toute première fraîcheur le Bob. Et si, en plus, on lui rajoute un éclat d'obus dans la guibole...).

Que Milo Ventimiglia est tellement jaune qu'on dirait un Simpson.

Que l'alternance de "c'est moi qui prends le dessus" / "nan finalement c'est moi, tiens je vais faire un long monologue" finit par lasser.

Que le doublage est tellement merdique qu'il m'a gâché une bonne moitié de film (fort heureusement, Dieu et les options du Bluray créèrent la VOST... Oui je suis longue à la détente)...

Mais c'est aussi vrai que De Niro reste sobre et finalement crédible dans son rôle de survivor dévasté qui fait semblant que tout va bien.

Qu'il y a de la violence bien crue avec de la torture et des blessures à l'arme blanche super dégueulasses...

Que Travolta, quand il n'est pas en roues libres, joue assez bien l'ancien paralytique qui, plus qu'une vengeance, recherche surtout une confession et des remords chez son ancien bourreau.

Que le film évite finalement plutôt adroitement l'écueil de la réécriture manichéenne de l'Histoire avec "les gentils américains" VS "les méchants serbes".

Bref, pas le meilleur film 2014 mais certainement pas le pire non plus !

Publié dans film, dvdtrafic

Commenter cet article