Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DLCH

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]
GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]
GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

ATTENTION, ATTENTION : ce qui va suivre étant une parodie de ce qui se passe REELLEMENT dans la Saison 8 de GAME OF THRONES, ne lisez pas plus loin si vous ne voulez pas savoir.

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

Bon allez, on dirait que pour une fois (et rien qu’une fois), on se laisserait aller à être complètement premier degré sans relever les incohérences, les bourdes, les scènes moches ou incompréhensibles, la luminosité (ou son absence) davantage calibrée pour le cinéma alors que c’est une série et que si vous n’êtes pas dans le noir complet, bon courage pour y voir quelque chose...

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

On dirait juste pour une fois (et rien qu’une fois) qu’on serait admiratif du boulot qui a été fait sur cet épisode, des chorégraphies, des effets visuels, de la scénographie, des costumes, des maquillages, du son, de la musique, des idées de réalisation, de ce tout qui rend l’ensemble incroyablement épique pour un obscur épisode d’une huitième saison d’une simple série (si l’on essaie de relativiser deux minutes son addiction).

On dirait que ça serait juste un putain de bon épisode avec une putain de bonne bagarre (mais qui ne surclasse pas non plus la bataille d’un gouffre de Helm, faut pas pousser), dans une atmosphère bien oppressante rendue par l’obscurité, le froid, cette angoisse de la mort super vénère qui rôde, qui grouille, qui s’insinue partout, qui étouffe pas son nombre, par sa masse... Et puis comme il n’y a pas beaucoup de texte et que ça défouraille dans tous les sens, on dirait que ça donnerait moins l’occasion à certains de démontrer qu’ils jouent vraiment comme des savates (moins).

Tentons donc un improbable résumé dénué de (presque) toute mauvaise foi de cet épisode « inrésumable » car pour le moins foisonnant. Youpi, c’est parti !

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

GAME OF THRONES, Saison 8, épisode 3, en gros :

Beaucoup moins de morts parmi les personnages principaux que ce à quoi on aurait pu s’attendre à trois épisodes de la fin de la série (ce qui prouve, au fond, que Game Of Thrones peut encore nous surprendre).

Parmi les innombrables figurants tombés au combat dans les deux camps, observons tout de même quelques minutes de recueillement pour tous ces petits anges partis trop tôt :

Le mec de la garde de nuit, tout d’abord (que je crois qu’il s’appelle Edd mais que je suis pas sure non plus), puis Lyanna « badass » Mormont (qui réussit tout de même à buter le (seul) géant de glace avant qu’il ait fini de la broyer), Beric qui a donc été ramené six fois à la vie juste pour sauver Arya (vu que c’est elle qui — SPOILER SPOILER SPOILER — va buter le Night King), Theon dans une action minable désespérée, Jorah en protégeant Daenerys (qui meurt puceau un peu comme Jean Valjean), Melisandre de vieillesse fulgurante, et enfin le Night King, poignardé par Arya donc (avec la dague en acier valyrien qui devait servir à achever Bran dans la saison 1, que Littlefinger avait refilé au jeune poly-handicapé physique et émotionnel dans l’épisode 4 de la saison 7, qui l’avait lui-même refourguée à sa grande sœur mi-transformiste mi-ninja).

Parce que nous, on croyait naïvement que le Big Boss, l’antagoniste ultime, le grand méchant, le Bowser de Game Of Thrones, c’était le Night King !

Vous savez, celui avec lequel on nous bassine depuis 8 saisons, avec « Winter is coming » et la « long night » (comme le titre !) qui était censée durer 1000 ans et qui finalement ne dure... qu’une nuit. Ce même Roi de la Nuit qui est tout aussi finalement vaincu après une seule et unique méga baston...

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

Bon, en même temps, me direz-vous, au bout d’un moment, c’était quand même la seule issue possible tant il n’y avait aucun espoir de victoire pour l’équipe de Jonerys. Non parce que quand vous détenez le pouvoir de ressusciter les morts à volonté, vous avez par conséquent une sorte de crédit d’armée renouvelable infini et exponentiel...

Euh... À ce propos, à quel moment ils se sont dit qu’ils avaient la moindre chance de gagner, la team Gentils ?

On croyait donc, pauvres innocents, que le Night King c’était Bowser... Alors qu’en fait, ben c’est Cersei (à moins qu’il ne faille débloquer un niveau caché et qu’un méga Night King ne fasse son apparition d’ici la fin).

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

GAME OF THRONES, Saison 8, épisode 3, en détail :

À Winterfell, tout le monde encore en vie attend patiemment en se pelant les miches le début du combat. Sam rejoint les rangs des guerriers aux côtés de son ancien pote de la Garde de Nuit, qui se dit sans nul doute que c’est pour ça qu’il neige.

Arrive Melisandre sur son canasson, qui a dû voir de la lumière depuis l’endroit inconnu où elle se terrait depuis la proclamation de son bannissement. Après deux incantations et trois formules magiques, elle enflamme en chaîne les serpettes dothrakiennes. Elle fait coucou à Ver Gris en lui rappelant sa mortalité puis pénètre dans la cour de Winterfell grâce à Davos qui ordonne qu’on lui en ouvre les portes. Davos qui s’empresse de descendre des remparts pour aller lui peter sa petite gueule comme il le lui avait promis si elle repointait le bout de son museau. Mais elle lui dit, en gros, que ça sera pas la peine puisqu’elle mourra de vieillesse avant l’aube, ce qui ne surprend absolument pas le Chevalier Oignon qui la croit subitement sur parole parce que finalement, ça ne vaut peut-être pas le coup de contrarier quelqu’un capable de foutre le feu à 10 000 serpes rien que par la pensée. Elle échange ensuite des regards lourds de sens avec Arya, perchée sur les remparts, qu’elle avait croisée une première fois lors de la saison 3.

Pendant ce temps, les Dothrakis et Jean-Michel Friendzone s’élancent vers l’armée des morts-vivants tandis que les balistaires balancent de grosses bouses enflammées, et que Jon et Daenerys observent la scène depuis une colline avoisinante qu’ils ont rejoint à dos de dragon.

Là, première séquence frisson-émotion : au loin, les cris et les torches des Dothrakis s’éteignent petit à petit jusqu’à ce que le silence et l’obscurité retombent.

Quelques survivants visiblement traumatisés (on le serait pour moins que ça) reviennent en courant comme des dératés dont Jorah. C’est alors que déferle un tsunami de morts dans la gueule des immaculés puis des lignes nordiennes. Daenerys du haut de sa colline décide d’intervenir même si Jon lui demande de rester focus sur le Roi de la Nuit. Comme elle ne va certainement pas se laisser dicter sa conduite par un mec, si doué au pieux soit-il, elle vient en aide à ses troupes en cramant du morts-vivants (et en faisant également quelques victimes collatérales au passage).

Du haut des remparts, Arya envoie Sansa se planquer dans la crypte en lui refilant un poignard en verredragon, au cas où. Retour sur les champs de bataille où Edd sauve Sam puis se fait buter par derrière comme une merde. Alors Sam bat en retraite en hurlant.

Sansa rejoint son ex-mari, Missandei, Varys, Vere, les femmes et les enfants dans la crypte tandis que Daenerys et Jon font des ballets aériens avec le Night King. Au sol, les troupes des gentils se replient dans l’enceinte de Winterfell et Ver Gris commande à ses copains Immaculés de protéger le repli.

Et pendant ce temps, Bran se pèle le cul au pied du grand barral.

Durant la phase martiale dite du « Taïaut, taïaut ! », Arya évite à son pote le Limier une mort certaine en décochant une flèche du haut des remparts sur le mort-vivant, décidément bien fourbe, qui s’apprêtait à le trucider par derrière.

Ver gris, qui ne peut que constater que ses boucliers humains se font sévèrement dérouiller ligne après ligne doit se rendre à l’évidence : il sacrifie alors son peuple en détruisant le pont par-dessus le fossé.

Les archers tentent alors désespérément d’enflammer le-dit fossé histoire de créer une barrière de protection entre Winterfell et les morts-vivants. Mais les flammes s’éteignent lamentablement et comme Daenerys et Jon sont en train de faire les cons dans les airs, ça commence sévèrement à puer la défaite. Du coup c’est Melisandre qui s’y colle. Après trois incantations et deux formules magiques, le fossé est enflammé, ce qui accorde un court répit à la team Gentils.

Dans la crypte, Sansa, Tyrion et Varys discutaillent inutilité et probabilité de survie. Sansa explique aussi à son ex-mari que ses loyautés envers sa blondasse feraient de toutes façons capoter leur couple rapport au fait qu’il est plus que certainement amoureux de la dragonnière mégalomane et qu’en plus, ses attributions de conseiller principal de la Reine se révèleraient plutôt incompatibles avec ses projets géopolitiques d’amputer le royaume de toute sa partie nord une fois la guerre terminée. Alors Missandei fait bien fermer sa grosse gueule à la rouquine en lui expliquant que sans Daenerys ils seraient déjà tous crevés, ce qui n’est pas totalement faux.

Au pied du grand barral, Theon s’excuse auprès de Bran pour ses différents coups de pute passés (même si on peut d’ores et déjà affirmer qu’il a payé bien cher ses trahisons). La corneille à Troizyeux lui offre alors la même réponse qu’il avait faite à Jaime : ses erreurs l’ont conduit ici et ici, c’est quand même un chouette endroit pour mourir. Pensant sans doute avoir dit quelque chose de suffisamment transcendant, Bran part faire de l’oiseau et narguer le Night King, histoire qu’il sache bien où le trouver.

Au niveau du fossé enflammé, les morts se mettent à se suicider en s’empilant sur le feu, créant ainsi des passerelles pour leurs petits copains décharnés. Ils emploient ensuite la technique dite de WORLD WAR Z pour escalader les remparts en créant des piles de morts-vivants. Ils sont repoussés par Sam, Brienne, Ver Gris, Jaime, Gendry, Jorah et des figurants qui, eux, meurent, permettant aux zombies d’envahir le chemin de ronde puis la cour de Winterfell.

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

Arya se bastonne avec l’arme que le dépuceleur fou lui a forgé mais les zombies sont trop nombreux et elle ne parvient pas à avoir le dessus. Beric fait alors justement remarquer au Limier, resté prostré depuis que Melisandre a enflammé le fossé, que sa petite copine serial killer est dans la merde. Il se décide donc enfin à se sortir les doigts du cul pour aller la sauver à son tour.

Un géant de glace, que dis-je, LE géant de glace puisque les autres avaient sans doute piscine, enfonce les portes et Lyanna Mormont se fait dégager comme une merde. Une fois ses esprits recouvrés, la gamine se jette contre son agresseur qui la chope et la porte à sa gueule dans un *scrouitch* des plus gouleyants. Mais avant d’être engloutie, elle réussit à lui planter du verredragon dans l’œil dans un dernier sursaut de vie. Puis elle s’écroule avec lui, son petit corps piétiné par les morts et les vivants.

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

Pendant ce temps, Jon et Daenerys se la jouent Harold et Krokmou et s’amusent à sous-oxygéner leurs cerveaux dans la stratosphère sans aucun problème de respiration par ailleurs (bon en même temps niveau vraisemblance, c’est pas comme s’ils chevauchaient des créatures mythologiques). Mais le Night King vient mettre fin à leur petit manège en les attaquant violemment avec un Zombiserion des grands soirs. Du coup Daenerys, coursée par-dessus les nuages, se met à feuler et à couiner tandis qu’Arya s’adonne à une partie de cache-cache dans la bibliothèque du château avec des morts-vivants (et de trois séquences frisson-émotion « POW ! Mind blown »).

Dans la crypte, ça commence à fouetter sévère, surtout quand les planqués se mettent à entendre les hurlements de leurs copains de l’autre côté de la porte qui les supplient de les laisser entrer.

La partie de cache-cache d’Arya se transforme finalement en course-poursuite dans les couloirs. Elle est sauvée in extremis par Beric et Le Limier. Le multi-ressuscité finit par se sacrifier en faisant barricade de son corps puis il parvient à regagner la salle de la grosse cheminée avec ses deux acolytes. Pendant que le Limier fait du home staging pour bloquer la porte, Beric meurt enfin après avoir été ramené trouze mille fois à la vie.

Mélisandre, qui passait justement la bataille au chaud pile-poil dans cette salle, nous offre un petit previously on Game Of Thrones en rappelant à Arya la prophétie de la Saison 3 pour ceux qui auraient complètement zappé ou qui n’auraient pas regardé les saisons précédentes ce qui, je persiste, répond à une logique qui me semble insensée (allitération !).

Mais quelle était-elle, cette prophétie ? Et bien, en substance, la prêtresse rouge lui avait annoncé en lui chopant le visage qu’elle allait buter plein de gens (ce qui s’est plutôt avéré) : des gens aux yeux marrons (genre les Frey), aux yeux verts (genre Cersei ?) et... aux yeux bleus (mais pas les trois en même temps). Et qui c’est qui a les yeux bleus (en dehors d’un tas de personnes et de l’intégralité de l’armée de la Nuit) ?!?... Arya quitte la salle en trottinant d’un pas décidé car elle sait désormais ce qu’elle a à faire (SPOILER ALERT : ce n’est pas tuer sa sœur qui, pourtant, a elle aussi les yeux bleus).

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

Les Morts-Vivants approchent du bois sacré et Theon et ses archers se préparent à l’attaque pendant que Bran est toujours en train de se taper un trip et que Zombiserion se latte la gueule avec un Raeghal chevauché par Jon. Le Night King tombe de sa monture et Jon est victime d’un accident de dragon : après quelques tonneaux sponsorisés par Vin Diesel il se retrouve tout enneigé. Le Night King est donc désormais également au sol, Daenerys le surplombant, juchée sur Drogon. Elle lui lance un bon gros « Dracarys » en pleine face sauf que ce petit cachotier de Roi des Méchants ne nous avait pas dit qu’il était ignifugé (il ne nous a jamais dit grand-chose d’ailleurs) ou un peu Targaryen (ce qui revient sensiblement au même). Il ramasse sa lance visiblement ignifugée elle aussi et apparue comme par magie juste à côté du lieu de son crash et loupe comme une grosse buse la blondinette et son dragon qui n’étaient pourtant pas très loin et ce malgré son lourd passif de champion olympique de lancer de javelot dans la saison 7.

Jon court après son ennemi comme un petit foufou à travers les restes du champs de bataille sur la musique d’Ennio Morricone dans LE PROFESSIONNEL et la pub ROYAL CANIN. Le chef de la team Evil se retourne alors au milieu des cadavres vers le récemment promu héritier des sept couronnes et soulève ses mains, réveillant ainsi tous les morts qui jonchent le sol sur plusieurs couches. Morts qui se relèvent donc tout autour de Jean Neige et c’est vieillement la merde puisqu’il y a tous les anciens (ceux du début, qui étaient déjà vachement nombreux) mais aussi tous les nouveaux (les Dothrakis, les Emasculés, Edd, Lyanna etc...) qui héritent de magnifiques yeux bleus presque aussi inexpressifs que Brandon Stark. Du coup les White Walkers pénètrent triomphalement dans Winterfell sans trop subir d’opposition puisque les vivants ont un peu d’autres chats à fouetter et d’autres morts et re-morts à buter.

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

Mais ce n’est pas tout : il n’y a pas que sur les champs de bataille qu’il y a du cadavre à ressusciter ! Et où peut-il bien y avoir du mort que le petit tour de passe-passe du Night King aurait eu le sympathique effet de réveiller ? Mais oui : dans la crypte bien sûr ! Tous les membres de la famille Stark ensevelis s’empressent donc de défoncer leurs tombeaux pour aller boulotter de la femme et de l’enfant d’abord.

Jon, qui se retrouvait seul au milieu de tous les morts se fait sauver les miches par Daenerys et son lance-flammes ailé. Il s’enfuit ensuite sauver Bran, laissant seule et sans se retourner son plan-cul. Mais les morts s’agglutinent sur le dragon, Daenerys tombe et se retrouve à son tour fortement dans la dèche. Fort heureusement pour la blondinette (qui n’a pas été très maline sur ce coup-là), Jean-Michel Friendzone arrive pour la sauver et la protéger à son tour.

Jon fait du tourisme en tentant de rejoindre le bois sacré via l’intérieur de Winterfell, histoire d’y croiser Sam et tout un tas de morts-vivants parce que ça lui manquait, pendant que dans la crypte Sansa et Tyrion sont planqués derrière un tombeau et se donnent la main.

Zombiserion en free style atterrit dans la cour de Winterfell, cramant tout ce qui bouge et empêchant Jon de rejoindre Bran. C’est un peu l’apocalypse générale, tout le monde se bat avec l’énergie du désespoir sur une petite musique douce et on voit mal comment la team Gentils pourrait en réchapper.

Le Night King et son crew finissent par arriver dans le Bois Sacré parce qu’ils ont décidé de se déplacer au ralenti pour... savourer leur victoire ? Laisser le temps aux Gentils d’élaborer un plan ? Permettre la mise en place d’une initiative personnelle ?

Bran revient enfin de son trip aviaire et remercie Theon de lui avoir permis de rester en vie pour attirer le Roi des Méchants jusqu’à lui. L’eunuque se précipite alors sur le Night King dans une formidable action suicide car en plus d’être ignifugé, le bougre maîtrise à merveille certains rudiments du Krav Maga. Il désarme ainsi facilement son assaillant et l’embroche avec sa propre lance.

Pendant ce temps, Jon tente toujours de buter Zombiserion à mains nues mais comme il ne sait définitivement rien, il n’a pas conscience de la stérilité de ses actes.

Et le Night King s’approche lennnnteeeeemennnnnt de Bran...

Sur le champs de bataille Jorah se fait empaler à son tour en défendant sa Khaleesi, ce qui fait tout de même un gros pourcentage de Mormont morts pour un seul épisode.

Et le Night King continue de s’approcher très lennnnteeeeemennnnnt de Bran...

Et Jon ne s’en sort pas avec le drabie...

Et le Night King arrive très lennnnteeeeemennnnnt devant Bran...

Et Jon affronte le dragon mort en lui criant très fort dessus...

Et Bran regarde le Night King sans ciller genre « même pas peur » alors que c’est juste qu’il n’a plus aucune expression faciale depuis qu’il est Corneille à Troizyeux.

Et le Night King s’apprête à tirer très lennnnteeeeemennnnnt son épée de son fourreau dorsal...

C’est alors que le brushing d’un de ses généraux Marcheur Blanc est mu par un souffle imperceptible. Ce dernier se retourne alors parce qu’il pense qu’un de ses potes a pété mais en fait non : c’était Arya qui, vraiment sortie de nulle part, se jette furtivement sur le Night King avant qu’il ait eu le temps de buter son frère. Mais le bougre qui, rappelons-le, a longtemps bosser en sous-marins pour les services spéciaux israéliens se tourne et la chope à la gorge. Elle lâche alors sa dague pour mieux la récupérer avec son autre main et poignarder le Night King dans le bide. Le Super Vilain explose, tout comme ses copinous Marcheurs Blancs et Zombiserion avant d’avoir pu transformer Jon en torche humaine et les zombies s’écroulent, re-morts.

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

Sur le champs de bataille, Daenerys pleure Jorah alors qu’elle avait quand même eu moult occasions de le rendre heureux ce pauvre homme.

Le jour se lève et le Limier sort enfin avec Melisandre de la salle de la grosse cheminée (qu’ont-ils fait pendant tout ce temps ? Mystère...). La sorcière quitte alors le château, enlève son collier anti-rides, le jette au sol et va mourir un peu plus loin dans la neige de vieillesse accélérée sous le regard de Davos qui se tenait toujours prêt à la buter si elle ne tenait pas sa promesse de mourir à l’aube.

WINTER IS OVER.

SPRING(BREAK) IS COMING.

À suivre...

GAME OF THRONES Saison 8 Épisode 3 : THE LONG NIGHT [résumé rigolo détaillé et commenté]

Tout de suite, la suite avec l’épisode 4 de la saison 8 de Game Of Thrones :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :