HECTOR ET LES PETRIFIEURS DE TEMPS de Danny Wallace [critique]

Publié le par Odi-Wan

Hector a 10 ans et il vit à Starkley, quatrième ville la plus ennuyeuse de Grande Bretagne, avec sa maman et son grand-frère Jimmy.

Il voit son quotidien bouleversé lorsqu'il s'aperçoit que par moment le temps s'arrête... Sauf que s'il s'en aperçoit c'est bien parce que lui, il n'est pas pétrifié, contrairement aux choses et aux êtres vivants qui l'entourent.

Entre stupeur et excitation, Hector se demande tout d'abord si ce qui lui arrive est un don ou une malédiction. Et puis rapidement, ce qu'il va bien pouvoir en faire...

HECTOR ET LES PETRIFIEURS DE TEMPS de Danny Wallace [critique]

L'avis du public-cible :

J'ai aimé les monstres qui me font penser à des Kaijus et aussi le pouvoir qu'offrent les "pauses", toutes les bêtises qu'on pourrait faire comme voler des bonbons ou essayer de conduire une Ferrari. J'ai trouvé ça très rigolo. On pourrait aussi empêcher des catastrophes ou des drames.
Ce qui est bizarre c'est qu'on ne sait pas pourquoi certains objets échappent à la pause. Ça me donne envie de lire la suite pour avoir des réponses à mes questions.

Loup-garoubignole, 9 ans. Ou comment découvrir le principe du Cliffhanger.

HECTOR ET LES PETRIFIEURS DE TEMPS de Danny Wallace [critique]

L'avis de l'adulte responsable :

Ben voilà, pareil que le nain, le tout teinté du charme fantasque et innocent que peuvent revêtir les préoccupations, les aspirations et les rêves d'un enfant de 10 ans.

Parce que l'auteur ne fait pas l'erreur ô combien casse-gueule du roman à la première personne, qui a souvent pour effet de caricaturer le personnage qui raconte l'histoire, singeant les pensées et les attitudes que l'adulte pourrait, en l'occurrence, attribuer à un petit garçon de cet âge-là (ce que n'est plus, a priori, l'écrivain, même s'il l'a plus que certainement été et même s'il possède une excellente mémoire).

À cela il préfère se positionner en tant que rapporteur de l'histoire d'Hector et interagir avec son lectorat, interpelant directement et habilement les enfants qui lisent le livre, avec bienveillance et complicité, et sans que cela paraisse bizarre ou condescendant.

Il leur offre alors une histoire intéressante, très bien foutue, bien écrite, bien construite et pas du tout gnan-gnan, pleine d'aventures et d'émotions mais sans en faire des containers, avec un petit côté nostalgique qui n'est pas sans évoquer une version réactualisée et fantastique du Petit Nicolas, dans sa façon de traiter des rapports humains vus par les enfants et les inserts d'illustrations au milieu du texte.

HECTOR ET LES PETRIFIEURS DE TEMPS de Danny Wallace [critique]
HECTOR ET LES PETRIFIEURS DE TEMPS de Danny Wallace [critique]

Un livre très joliment illustré, d'ailleurs, par les dessins de Jamie Littler et les changements de police qui rappellent l'univers de la BD, mais sans alourdir le contenu et sans se substituer à la lecture.

Un vrai roman avec des personnages attachants, qui se suffit à lui-même mais qui donne aussi envie de connaitre la suite.

Un livre à mettre de toute urgence entre les mains de vos petits lecteurs (à partir de 9 ans, selon la maison d'édition) !

HECTOR ET LES PETRIFIEURS DE TEMPS de Danny Wallace [critique]

Commenter cet article