LA GUERRE DES MONDES de Steven Spielberg

Publié le par Odie soit qui mal y pense

Revu pour laver mes yeux de l'affront de LA 5ÈME VAGUE (et accessoirement montrer à mes gosses qu'une autre SF américaine existe... Je donnerais presque dans l'éducation dis-donc !).

LA GUERRE DES MONDES de Steven Spielberg
LA GUERRE DES MONDES de Steven Spielberg

11 ans plus tard, c'est toujours un excellent film de Science Fiction, vraiment très sombre, vraiment très bien foutu, avec des scènes de stress d'anthologie (faites de trois fois rien (un reflet, une godasse, une bagnole qui dégringole d'un arbre... Mais là c'est peut-être pas le même film) comme Spielberg savait si bien les filmer) et un suspens à couper au cordeau (oui, parfaitement, ça ne veut rien dire), où la tension monte crescendo jusqu'au moment où il n'y a plus aucun espoir. Un film dans lequel le Steven glisse moult auto-références aussi (à croire que LA LISTE DE SCHINDLER l'a un tout petit peu marqué).

Avec une Dakota Fanning très spielbergienne puisque, comme les égéries féminines des aventures d'Indiana Jones mais en version modèle réduit, elle hurle beaucoup, très fort et très aigu. Et Tom Cruise y est parfaitement supportable (même si le rôle n'évite pas certains clichés du père divorcé).

LA GUERRE DES MONDES de Steven Spielberg

Il y a un travail incroyable sur la lumière et sur le son qui nous immerge complètement dans le film et le rend particulièrement impressionnant et angoissant longtemps, très longtemps après (et quand on s'aperçoit que sa Senseo fait exactement le même son que les Tripods, on comprend enfin pourquoi on se tape des flips tous les matins).

Bref, du très bon film qui n'a pas pris une ride.

Commenter cet article