LE MONDE DE DORY d'Andrew Stanton & Angus MacLane (via DISNEY-PIXAR) [critique]

Publié le par Odi-Wan

LE MONDE DE DORY d'Andrew Stanton & Angus MacLane (via DISNEY-PIXAR) [critique]

Comment pouvait-on passer derrière le superbe MONDE DE NEMO, avec ses graphismes et son animation à couper le souffle, son histoire à faire chialer un gadin où tout y était (la mort de la mère, la surprotection monoparentale, le handicap, la rébellion, le "qui fait le malin se fait pêcher par un dentiste australien", le complexe d'abandon, le dépassement de soi, les réunions de requins végétariens anonymes, les références à Shining, le rythme, l'humour...) ?

Ben on pouvait pas. Et c'est peut-être ça le plus gros problème du MONDE DE DORY.

LE MONDE DE DORY d'Andrew Stanton & Angus MacLane (via DISNEY-PIXAR) [critique]

Ça et aussi un scénario légèrement poussif, voire faiblard, avec des enjeux auxquels on peine à croire (à moins que les poissons chirurgiens ne bénéficient de l'espérance de vie de Gandalf), des téléportations digne de la saison 6 de GAME OF THRONES et un courant Est Australien à géographie variable (tiens, c'est bizarre, c'est plus Samy Naceri qui fait la voix de Crush). Et puis une émotion bien moindre (bon, ok, le coup de l'obstination parentale avec la répétition du protocole qui fonctionnait quand Dory était petite fout copieusement les boules), un côté également beaucoup moins marrant (même si le poulpe fait le job), et une sorte de fan-service des adultes un peu geek qui tripent sur les loutres.

Alors c'est certain que LE MONDE DE DORY reste très beau à regarder (et le meilleur rôle de Franck Dubosc après le premier opus) mais qu'il souffre d'un très gros air de déjà vu, en nettement moins bien.

LE MONDE DE DORY d'Andrew Stanton & Angus MacLane (via DISNEY-PIXAR) [critique]

Mais comme ce film était une première au cinéma pour un petit garçon, même s'il n'est pas une franche réussite (le film, pas le petit garçon), il gardera une saveur particulière comme LÀ-HAUT et REBELLE en leur temps.

Voilà le courant !!!!! Voilà l'courant, voilà l'courant 🎵🎶

Publié dans animation, Disney, Pixar, enfants, suite

Commenter cet article

LéaS 14/07/2016 21:57

Est ce que ce trouble de la mémoire immédiate ne serait il pas une manière d'aborder ce sujet ô combien tabou de la maladie d'Alzheimer? Quand Disney, pixar dreamwork et consor vont ils s'emparer d'un tel sujet qui touche beaucoup de papy et mamies?

groupons 14/07/2016 21:51

Je connais bien le monde de Némo. L'handicape était bien traité, ici, retrouver sa famille est une belle quête aujourd'hui quand nos racines défailles

Laelle 14/07/2016 21:49

S'il pleut pendant les vacances, pour les enfants

FD 14/07/2016 21:48

Si les enfants rêvent le pari est gagné, n'est-ce-pas?

Béa 14/07/2016 21:47

c'est mécanique sauf de rare exception, les suites sont souvent déceptives

Odie soit qui mal y pense 14/07/2016 21:52

Les exceptions qui confirment la règle sont toutefois légion

Franck 14/07/2016 21:46

Franck mon héros

Nio 14/07/2016 18:49

"même si le poulpe fait le job"

Oh, il fait même 50% du job on peut le dire. :D

Nio 14/07/2016 18:40

"tiens, c'est bizarre, c'est plus Samy Naceri qui fait la voix de Crush"

Huhu, tu m'as tué. :D