Les pérégrinations de Franck Sharko et Lucie Hennebelle dans les romans de Franck Thilliez.

Publié le par Odi-Wan

Ou comment entre le Canada, l'Egypte, les Alpes, la Belgique, le Brésil, les Etas-Unis, La Russie, l'Ukraine, l'Espagne et l'Argentine (...), nos deux gais lurons font péter les scores sur leur compte-fidélité Flying Blue.

Les pérégrinations de Franck Sharko et Lucie Hennebelle dans les romans de Franck Thilliez.

Ainsi, LE SYNDROME [E], est le premier crossover entre les tribulations de Franck Sharko et les joyeuses aventures de Lucie Hennebelle. Crossover qui a vocation à devenir permanent parce que c'est un homme et une femme et que donc : « chabadabada chabadabada... »

Sur fond d'enquête sur les origines neurologiques de la violence avec des expériences sur le cerveau par des scientifiques zinzins et des images subliminales qui font péter les plombs, Lucie découvrira qu'elle possède un don incroyable (et un chaudron magique) qui permet de faire disparaître les petites filles imaginaires de la tête de ses collègues de travail (dans une scène qui pourrait être belle, et triste, et mélancolique... Si elle n'était pas somme toute un peu bizarre). Don qui portera évidemment la poisse à ses gamines (mais ça, c'est parce qu'elle avait pas lu DEUILS DE MIEL la Lucie, elle ne pouvait donc pas connaitre tout le potentiel "Life is a bitch" de son nouveau compagnon).

Puis ils reviennent avec [GATACA].

Les pérégrinations de Franck Sharko et Lucie Hennebelle dans les romans de Franck Thilliez.

On y parlera inaptitude au bonheur, évolution, ADN, génétique, hérédité, syndrome du doberman *, et après avoir raisonnablement bien fait la gueule à Sharko pendant un temps tout aussi raisonnable, Lucie découvrira que certaines peuplades indiennes du fin fond de l'Amazonie, entre autres exactions, détiennent une drogue qui permet d'arrêter de voir des gens qui sont morts, tout le temps (un peu comme dans LE CHUCHOTEUR de Donato Carrisi ou LE FRÈRE DE SANG des compères Giacometti & Ravenne).

* cette légende urbaine qui veut que l'animal soit génétiquement programmé pour péter une durite au cours de sa vie et buter tout le monde autour de lui.

Les pérégrinations de Franck Sharko et Lucie Hennebelle dans les romans de Franck Thilliez.

Nous les retrouvons ensuite dans ATOM[KA] où l'on causera Tchernobyl, radioactivité, congélation, Expérience de Mort Imminente, persécution narrative et Lucie y découvrira le concept de la capuche intermittente...

Les pérégrinations de Franck Sharko et Lucie Hennebelle dans les romans de Franck Thilliez.
Les pérégrinations de Franck Sharko et Lucie Hennebelle dans les romans de Franck Thilliez.

Viens ensuite [ANGOR], dans lequel nos deux acolytes (flanqués de deux nouveaux héros... Ce qui tend à craindre un peu pour leur espérance de vie) nous démontreront que les petites roumaines peuvent faire autre chose que nettoyer les pare-brises, piquer dans les sacs ou cambrioler des apparts (Marie-Ange Casalta, si tu nous lis), et que le don d'organes n'est pas uniquement affaire de volontariat... L'accouchement sous X non plus.

Les pérégrinations de Franck Sharko et Lucie Hennebelle dans les romans de Franck Thilliez.

Dans PANDEMIA, suite et fin (peut-être...) du dyptique "Sharky et Lulu contre Keyser Söze" initié avec [ANGOR], Franck Thilliez en profite pour nous livrer une petite réactualisation du bon usage d'Internet depuis TRAIN D'ENFER POUR ANGE ROUGE, avec du Darknet en veux-tu, en voilà. Parallèlement, il nous offre un roman particulièrement suggestif dans sa focalisation sur les modes de transmission virale, si anxiogène qu'il peut aisément pousser tout un chacun à sombrer dans la paranoïa et les hypocondriaques au suicide collectif.

À noter en bonus une nouvelle aussi terriblement glaçante que géniale, intitulée LE GRAND VOYAGE, qui vient clôturer l'édition Pocket du roman, toujours sur la réduction massive de la population mondiale par miasmes interposés mais dans un bateau, sans nos deux trublions et nettement plus fataliste.

Les pérégrinations de Franck Sharko et Lucie Hennebelle dans les romans de Franck Thilliez.

Dans SHARKO, Franck Thilliez nous parlera boudin : de la transfusion sanguine au cynisme des laboratoires pharmaceutiques, en passant par le sang contaminé (toute ressemblance avec certaines théories à propos du SIDA ne serait pas complètement fortuite), la maladie de Creutzfeldt-Jacob, des tableaux peints avec du sang menstruel, le vampirisme, les groupes sanguins rares, la porphyrie et puis les tribus de Papouasie-Nouvelle Guinée aussi et leurs rites sympathiques comme leur fameuse recette du tartare de cerveau humain (si jamais vous n'aviez pas déjà dégueulé avec l'art périodique).

Un formidable roman au suspens haletant toujours extrêmement bien construit et documenté, où nos deux trublions nous font d'entrée de jeu une action "desperate housewives" (prévenir la police et plaider la légitime défense, pourquoi faire ? Non, non, on va copieusement aggraver notre cas : c'est vachement mieux !) et de petits morceaux d'anthologie littéraire comme :

Sharko était accroché à ses lèvres comme une moule à son rocher. (...)
Franck s'approcha de Lucie. (...) Il la serra contre elle, la tapota dans le dos.

Où l'on comprend que l'ami Francky a largement entamé son processus de changement de sexe.

Ou encore :

— On l'a enfin notre bonheur, murmura Franck (...).
— On l'a. On le met en garde à vue, et on ne le lâche plus.

Parce que les flics sont contractuellement obligés de parler en métaphores policières.

Les pérégrinations de Franck Sharko et Lucie Hennebelle dans les romans de Franck Thilliez.

Des romans toujours aussi denses et fouillés dans lesquels on ressent toute l'implication et la passion de leur auteur, aka "l'homme qui aimait tuer des petites filles", passion ô combien communicative... Enfin celle pour la narration pas pour l'infanticide !

Commenter cet article

La Marmotte 11/02/2016 11:40

1 ) Gataca un lien avec le film ?
2 ) Dans le domaine des "origines neurologiques de la violence avec des expériences sur le cerveau" ---> "L'homme terminal" de Michael Chrichton est pas mal non plus :3 ( J'adore tout ce qu'écrit ce type <3 )

La Marmotte 12/02/2016 13:07

Haaa ! C'est toi qui l'a !! Je me demandais ce que j'en avais fait ^_^
Garde-le, tu me diras ce que tu en penses quand tu l'auras lu ;-)

Odie 11/02/2016 17:32

1) à part l'ADN, non.
2) tu sais que j'ai toujours pas lu Le 13ème guerrier que tu m'as passé il y a moult ? (Pas taper - pas taper !)