LOVE BITE d'Andy De Emmony [critique]

Publié le par Odi-Wan

LOVE BITE d'Andy De Emmony [critique]

Classe, bon goût et raffinement, amis de la poésie et de la volupté, courez vous procurer le DVD ou le Blu-ray du film LOVE BITE, disponible depuis le 21 Novembre 2016 grâce à (ou bien "à cause de") Metropolitan Filmexport.

LOVE BITE d'Andy De Emmony [critique]

En effet, ce film d'auteur britannique narre les aventures de quatre jeunes gens (ainsi que de Peter Pettigrow, reconverti en chasseur des congénères de son ancien copain Remus Lupin), aux prises avec un méchant lycanthrope qui s'amuse à décimer la population virginale de leur bourgade.

LOVE BITE d'Andy De Emmony [critique]

Tenant étrangement à leurs misérables vies sans grand avenir dans leur bled paumé, ils sont donc littéralement obsédés par l'amour courtois et l'idée de fourrer leurs appendices turgescents dans un orifice exclusivement féminin (point d'autre mélange ici, loin de nous cette idée démoniaque).

LOVE BITE d'Andy De Emmony [critique]

Mais, détrompez-vous : le film n'est pas qu'une énième comédie romantique. C'est aussi un drame poignant sur le déterminisme social avec un héros qui, en plus de ressembler au MENTALIST période HARTLEY CŒURS À VIF et sa couleur de cheveux indéfinissable, est tiraillé entre son histoire d'amour naissant et ses responsabilités de fils aimant qui aide sa mère nymphomane à gérer son hôtel.

LOVE BITE d'Andy De Emmony [critique]

Et puis c'est également un formidable manifeste féministe puisqu'il met en scène des héroïnes fortes, sûres d'elles et de leurs besoins, maîtresses aussi bien de leurs destinées que de leur sexualité, dont l'une ne pense qu'à se faire éclater les papattes arrière et l'autre est payée pour dépuceler les gens. Et ça, niveau libération de la femme, ça vend tout de même du rêve.

LOVE BITE d'Andy De Emmony [critique]

Voilà, voilà...

Un film qui parle de cul et de loup-garou. Mais de cul, surtout, tout le temps. Et de nichons aussi. Et de bites. Et de ch... Bref, vous avez compris l'idée.

LOVE BITE d'Andy De Emmony [critique]

Un poil moins trash que ZOMBEAVERS (mais juste un poil), les deux actrices principales se ressemblant d'ailleurs un peu, LOVE BITE adopte un point de vue nettement plus masculin que celui de son rejeton américain (le beaver aidant). Cette comédie horrifique (plus comédie qu'horrifique du reste), aux effets spéciaux grotesques (question de budget ou véritable volonté artistique ?), est donc grossière, vulgaire et outrancière à souhait. Une sorte d'AMERICAN PIE avec un loup-garou dedans.

LOVE BITE d'Andy De Emmony [critique]

Alors c'est sûr qu'il vaut mieux aimer le genre, qu'il faut mettre le cerveau en off et se laisser porter, et que c'est nettement moins rigolo de le regarder toute seule plutôt que complètement bourrée avec une copine...

Mais au final, prononcez simplement son titre "à la française". Le film prendra alors tout son sens et tiendra toutes ses promesses.

Sinon, puisqu'il s'agit bien plus ici d'une comédie que d'un film d'horreur, quels sont les meilleurs films dans le registre horreur-épouvante ?

Et puis les films de 2017 c'est par ici sur Cinetrafic !

Mais surtout, il y a la chronique visuelle de Nio, qui parle de tout ça nettement mieux que moi :

Commenter cet article

coucousine 16/03/2017 11:57

Photo redoute parfaite. Et Hartley coeur à vif !!!! Mon dieu, quelle belle Arménie ( est-ce dans cette série qu'existait une fortr communauté grecque?)

Elmeditan 15/03/2017 20:22

La photo la redoute j'ai ri ^^