[Mes chroniques de la loose] Mes plus beaux moments de solitude en milieu médical...

Publié le par Odie soit qui mal y pense

[Mes chroniques de la loose] Mes plus beaux moments de solitude en milieu médical...

Accouchement déclenché. Je demande l'autorisation de me déplacer avec ma perf afin de faire jouer la gravité en ma faveur.

Faisant fi de toute dignité, je pars vaillamment arpenter les couloirs de la maternité (en passant par l'accueil sinon c'est moins drôle) vêtue d'une simple culotte et d'une blouse d'hôpital fermée par une pression au niveau de la nuque.

Ce n'est qu'au bout de mon troisième passage quasiment cul-nu qu'une aide soignante aura pitié de moi et m'expliquera que la blouse dispose de plusieurs pressions qui permettent de la fermer intégralement...

[Mes chroniques de la loose] Mes plus beaux moments de solitude en milieu médical...

Rendez-vous préopératoire avec l'anesthésiste.

– Comment ça se fait qu'on vous enlève un rein ?
– Euh... (Elle est con sa question ou c'est moi ?) Ben, je me suis dit que je m'ennuyais alors c'était une occupation comme une autre... ?

*silence gêné, même que si un virevoltant avait roulé entre nous, lentement poussé par le vent, ça ne m'aurait étonnée qu'à moitié*

[Mes chroniques de la loose] Mes plus beaux moments de solitude en milieu médical...

Être enceinte de 6 mois pendant l'épidémie de grippe A. Faire partie des gens à vacciner en priorité. Recevoir son petit coupon 1 semaine après l'avoir chopée. Se bourrer de Tamiflu. S'entendre dire "on ne connait pas les effet sur le fœtus mais il vaut mieux ne prendre aucun risque : au pire, vous pourrez en faire un autre"...

[Mes chroniques de la loose] Mes plus beaux moments de solitude en milieu médical...

Conversation téléphonique avec mon organisme de sécurité sociale (dont je tairai le nom mais qui commence par un M et finit par GEN) afin de savoir s'ils ont bien reçu mon dossier de prise en charge de l'ALD. Réponse :

– Je ne peux pas vous le dire mais dans ce genre de dossiers, les délais de traitement sont très longs donc c'est normal si vous n'avez pas encore reçu de courrier de notre part.
– Ah ok, excusez-moi mais c'est mon premier cancer vous savez, je débute, alors je ne sais pas encore bien comment ça marche...
– Vous savez que ça n'est pas drôle ?

Non mais oh ! Je fais ce que je veux d'abord, c'est ma santé à moi et si je veux déconner dessus, je peux. Merde !

Moralité : tenter de faire du second degré avec des personnes qui en ont subi l'ablation dès la naissance, c'est au mieux humiliant, au pire douloureux.

[Mes chroniques de la loose] Mes plus beaux moments de solitude en milieu médical...

Commenter cet article