MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols

Publié le par Odie soit qui mal y pense

C'est l'histoire d'un gamin un peu radioactif qui porte des lunettes de piscine et qui sert d'antenne relais aux communications ultra confidentielles des services secrets américains pour une secte dont il est involontairement devenu une sorte de guide spirituel.

MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols

C'est aussi l'histoire de son père qui va l'arracher des griffes de la-dite secte pour traverser les Etats-Unis afin de l'emmener à un endroit précis, à une date précise pour qu'il s'y passe un truc tout aussi précis (même qu'il faudra aller voir le film pour le savoir).

MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols

De bien belles images et de bien jolies idées pour un road-movie SF et familial, avec une chouette allégorie de la responsabilité parentale, de ce qu'est en définitive l'éducation et du lâcher-prise dedans.

MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols

Des effets spéciaux un peu cheap qui font indéniablement penser aux films de SF de Spielberg and co dans les années 70/80 (un peu comme JJ Abrams dans SUPER 8).

MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols
MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols

Un Michael Shannon à mi-chemin entre Hugh Laurie et George Clooney dans À LA POURSUITE DE DEMAIN.

MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols

Une Kirsten Dunst très sobre et supportable (ouais bon, d'accord : dans MELANCHOLIA aussi).

Un film que je n'aurais pas pu voir dans mon salon à cause des variations violentes du volume sonore qui éteindraient systématiquement ma télé en la mettant automatiquement en mode « PROTECT » (ou qui m'empêcheraient d'entendre les dialogues : faut faire des choix dans la vie)... Ni avec un casque d'ailleurs (ATTENTION : risques aigus de jump scare pouvant provoquer saignements auriculaires, surdité précoce voire mort prématurée).

MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols

Un film avec du suspens, de l'action, de l'émotion et même un poil d'humour !

MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols

Un film qui pose tout de même une question cruciale : cessera-t-on un jour de se foutre de sa gueule en pensant à Kylo Ren et à son charisme d'adolescent emo légèrement susceptible à chaque apparition d'Adam Driver à l'écran ?

MIDNIGHT SPECIAL de Jeff Nichols

Publié dans film, SF, USA, Adam Driver, Jeff Nichols

Commenter cet article

steph 28/03/2016 15:49

j'ai envie de dire : pourquoi pas tiens!