Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DLCH

SEUL SUR MARS de Ridley Scott

SEUL SUR MARS de Ridley Scott

C'est l'histoire de Matt Damon qui se fait abandonner sur Mars par ses petits camarades de jeu parce qu'ils le croient mort. Alors il essaie de faire des grands coucous en direction de la Terre en espérant que quelqu'un le remarque et il tente de survivre tout en nous donnant des cours de vulgarisation scientifique via son journal vidéo de bord en attendant qu'on vienne le chercher.

Ben tu vois quand tu veux, Ridley, tu peux encore faire des films de SF où tu nous casses pas les couilles avec une pseudo métaphysique de comptoir ! (même s'ils sont très jolis)

Et comme tu as tout de même gagné tes galons dans le genre, tu peux même te permettre de faire de l'humour.

C'est bien ça, l'humour ! C'est agréable, ça permet de faire passer beaucoup de choses, de relativiser aussi, d'avoir l'impression de ne pas voir une énième fois le même film et de vivre un bon moment.

Parce que c'est vrai qu'on ne les voit pas filer les 2h30 de ton film ! Et même que Matt Damon (l'homme qui avait le don de provoquer des missions de sauvetage) est charismatique et sympa dedans, avec son auto-dérision, sa bonne bouille de gros bébé de 45 balais et son côté mi MacGyver mi Castors Junior (alors que dans INTERSTELLAR, on avait juste l'impression que c'était le Tim Robbins de LA GUERRE DES MONDES) et que Jessica Chastain a même eu le droit d'aller dans l'espace (à moins que SEUL SUR MARS soit en fait une partie du midquel qui se situerait dans l'ellipse temporelle d'INTERSTELLAR lorsque le tesseract se referme...).

SEUL SUR MARS de Ridley Scott

Alors voilà, SEUL SUR MARS est un survival très sympathique et même si tout y est vraiment prévisible (avec moult "oh Ben ça ça tombe bien alors !"), on se prend au jeu grâce à l'efficacité et à l'enthousiasme de l'ensemble.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :