Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DLCH

BIENVENUE À SUBURBICON de George Clooney [critique]

BIENVENUE À SUBURBICON de George Clooney [critique]

C’est l’histoire d’un temps pas si lointain où une famille noire inoffensive et BSTR qui emménage dans une gentille banlieue pavillonnaire américaine très-très blanche cristallise la haine de tout le voisinage autour d’elle tandis que juste à côté il y a des gens aux mœurs tout de même relativement bizarres que personne évidemment ne soupçonne.

BIENVENUE À SUBURBICON de George Clooney [critique]

SUBURBICON, c’est un film qui prend l’hypocrisie et le racisme comme prétexte pour développer une histoire d’avidité vieille comme le monde dont on devine assez rapidement les enjeux à partir du moment où on se dit que ça ressemble quand même vachement à l’esprit des frères Cohen et ah ben ouais en fait : ce sont eux au scénario.

Un film avec des fulgurances de violence (forcément), trashoune et gentillet, dans lequel Matt Damon se la joue Patrick Sébastien à se faire la tronche à Philip Seymour Hoffman et où Oscar Isaac est parfaitement supportable voire bon, ce qui me fait dire que c’est soit parce qu’il a un rôle essentiel mais pas bien gros soit parce qu’il a un personnage de merde absolument pas dirigé dans STAR WARS.

BIENVENUE À SUBURBICON de George Clooney [critique]

Bref, un tout petit film parmi tous ceux estampillés Joel et Ethan Cohen, refourgué à un pote à eux connu pour qu’il ne passe pas complètement inaperçu, avec des acteurs confirmés et non confirmés qui jouent bien, mais qui ne casse pas trois pattes à un enquêteur d’assurances.

BIENVENUE À SUBURBICON de George Clooney [critique]

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :