Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DLCH

VENOM de Ruben Fleischer [critique]

C’est l’histoire d’un mec qui réussit la performance de perdre son job et sa nana dans la même journée. Du coup il sombre dans la dépression et la schizophrénie à un tel point qu’il va aller jusqu’à s’inventer un parasite alien pour justifier le fait qu’il a un peu tendance à entendre des voix et à bouffer la tête des gens...

VENOM de Ruben Fleischer [critique]

Bon sinon, en vrai, c’est l’histoire de la genèse de Venom, un des ennemis de Spiderman mais qui est plutôt sympa quand même au final et qui pose donc une question cruciale : l’homme-araignée ne serait-il pas en réalité une petite ordure, passée chez Disney qui plus est ?

Le film est un pur divertissement, avec un scénario prévisible à souhait, des dialogues correctement surréalistes, un Tom Hardy sans barbe et sans masque et donc méconnaissable, des effets spéciaux bien bordéliques, avec un peu de romance aussi...

Mais au moins, c’est marrant.

Alors que ce soit volontaire ou pas importe peu : VENOM est un film d’anti-super-héros qui n’est donc pas à ranger parmi les derniers films d'horreur et qui ne mérite ni une flopée d’Oscars (enfin à part pour Lougaroubignole, 12 ans, qui n’arrêtait pas de répéter, hilare, « c’est un chef-d’œuvre ») ni de hurler au scandale ou à l’infamie (ni de hurler tout court en fait).

VENOM, disponible DVD, Blu-Ray, Blu-Ray 4K Ultra HD, et VOD depuis le 18 février avec Sony Pictures France, est un film qui se laisse largement regarder quand on a envie de se détendre et de ne (surtout) pas trop réfléchir.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :