Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DLCH

THE AFFAIR, Saison 4 Episode 8 [résumé]

Précédemment dans l'épisode 7 de la Saison 4 de THE AFFAIR :

THE AFFAIR, Saison 4 Episode 8 [résumé]

PART ONE : COLE

Cole arrive à la conférence pour laquelle Alison lui avait demandé d’échanger leur week-end. Bon, comme ça fait des plombes qu’il conduit, qu’il fouette comme un phacochère en transe et que ça bagnole ressemble à une décharge publique (ou à la mienne), il se met en quête dans son bordel d’un t-shirt à peu près propre, d’un déo et de sa brosse à dents.

Muni d’un œillet bleu, sans doute pour lui rappeler leur fils Gabriel, il se présente ensuite à l’accueil et on lui explique qu’Alison ne s’est jamais présentée même si ça fait 3 jours que la conf a commencé.

Il appelle Athena, son ex-belle-mère précédemment connue sous le nom de Shelly, qui lui explique qu’elle n’a pas non plus de nouvelles de sa fille depuis 3 jours. Là, il croise Ben qui lui raconte que, oui, il a bien vu Alison 3 jours avant mais qu’elle n’a pas trop-trop bien réagi lorsqu’il lui a dit qu’il était marié, et qu’elle l’a alors largué. Il lui fait remarquer, à juste titre, qu’elle n’aurait donc, à partir de là, plus eu aucune raison de lui donner signe de vie. Il lui file quand même sa carte de visite pour qu’il le tienne au courant de l’avancée des recherches.

Cole rappelle Athena en expliquant qu’il rentre le plus vite possible et elle lui raconte qu’elle a refourgué Joanie à Luisa pour aller voir chez Alison mais qu’elle n’a pris aucune de ses affaires et que tout est en ordre, ce qui est assez incroyable quand on a un enfant.

Euh... Athena n’était pas censée être déjà chez Alison puisqu’elle y gardait Joanie dans les épisodes précédents ? Et Cole n’était pas déjà avec Noah quand il reçoit cette info-là dans l’intro de l’épisode 3 ?

Magie du double appel, Cole répond à Noah qui lui explique qu’il est en rade à Chicago. Comme la conf n’est pas très loin de là et qu’il est un peu claqué, Cole propose à l’ex-mari de son ex-femme de venir le chercher pour qu’il conduise à sa place.

THE AFFAIR, Saison 4 Episode 8 [résumé]

ROAD TRIP ET ODE À L’IPHONE.

C’est ainsi que les deux compères co-vaginaux se retrouvent réunis. Et Anton aussi sans que Cole sache bien ce qu’il fout là.

Durant leur périple, ils ont de nouveau Athena au téléphone (que ça fait bien marrer de les savoir ensemble) qui leur fait un petit résumé des retrouvailles entre Alison et son père. Du coup Cole se vénère un peu parce que c’est peut-être un truc qu’il aurait fallu lui dire dès le départ ou tout simplement à Alison, une trentaine d’années auparavant. Mais Athena lui oppose qu’elle avait ses raisons dont elle ne veut pas parler. Il réussit tout de même à obtenir l’adresse du mec, qui constitue désormais leur nouvelle destination.

Arrivés à une station service, Cole reçoit le fameux appel de Luisa qui les lui brise menu et avec laquelle il a pas vraiment envie de parler, là, tout de suite, de leur relation... mais sans trop l’envoyer chier non plus parce que c’est quand même elle qui, encore une fois, se coltine Joanie.

Notre trio improbable s’arrête dans un motel en pleine cambrousse pour la nuit où le patron leur refuse le gîte parce qu’ils font quand même vachement couple gay avec leur fils noir adopté. Mais sa jeune fille fervente militante LGBTQ, accède à leur requête au nom de l’amour libre et du mariage pour tous.

Ils vont ensuite dîner à l’Autogrill voisin, et Anton et la jeune réceptionniste qui fait aussi serveuse, cuisinière, femme de chambre (et qui soulage également bénévolement les tensions nerveuses des voyageurs comme on le verra plus tard) se cherchent du regard. C’est alors que ce con de Solloway se permet d’étaler son savoir empirique sur la séduction de jeunes serveuses, en donnant des conseils à Anton (le tout devant Cole, évidemment) :

– Il faut toujours surjouer ton personnage. Par exemple Cole, ici présent, se la joue ténébreux. Son truc ça va être de faire une tronche de mec sérieux qui a plein d’emmerdes dans sa vie tout en essayant de faire une multiplication à 8 chiffres de tête. Alors la fille va tout faire pour le distraire et lui redonner le sourire.
– Euh... Ouais. Ça s’appelle pas de la séduction ça. C’est plutôt de la manipulation non ?
– Alors déjà d’une, le ténébreux, il t’emmerde Solloway et de deux, tu veux connaître sa technique Anton ?
– Non, pas vraiment, rapport au fait qu’il se tape ma mère, ça m’intéresse que très moyennement.
– LALALALALALA ! JE T’ÉCOUTE PAS !!!! Donc la technique de Solloway c’est de faire des promesses qu’il ne tiendra jamais comme un gros bâtard.
– Et moi je te dis que cette fille, elle est coincée dans ce bled avec un père homophobe qui a sans nul doute voté Trump ou une belle famille de merde avec un mari qui drague tout ce qui bouge et qui lui foutent sur le dos la culpabilité de la mort de son fils. Alors il faut que tu lui vendes du rêve d’évasion.
– Ou bien, c’est une grande fille, qui n’a peut-être pas une vie parfaite, dans un endroit certes imparfait, mais c’est aussi celle qu’elle a choisi et celui qui lui correspond le mieux, avec un mec sans doute pas parfait non plus mais avec lequel elle a vécu plus de choses et elle a plus de complicité que tu n’en auras jamais.
– Bon, je crois que cette conversation dérape sur des griefs quelque peu personnels donc je vais m’éclipser parce qu’après tout, non seulement je ne vous ai rien demandé mais en plus je me démerde très bien tout seul vu que j’ai un rencard avec la demoiselle dont j’ai récupéré son numéro à la réception. Allez, salut les nazes !
– Au fait, qu’est-ce qu’il fout là ce gosse ?
– C’est une longue histoire...
– Tu te tapes sa mère, c’est ça ?
– Ah mais tu déconnais pas quand tu disais que tu n’écoutais pas !

Du coup Cole et Noah sont contraints de dormir ensemble, dans une tension sexuelle à couper au couteau, encore amplifiée par les gémissements et autres bruits corporels d’Anton et sa petite conquête dans la chambre communicante. C’est alors que débarque le père et patron de la gamine. Anton s’échappe dans la chambre à côté et les trois comparses font semblant de regarder la télé. Le mec débaroule comme une furie et Cole lui demande instamment de cesser de les importuner lui, son mari, ainsi que leur fils. Sentant bien qu’il est allé un peu loin dans la vanne (ou dans la verbalisation d’un fantasme inavoué), ils reprennent alors la route.

Dans la bagnole, Noah raconte à Cole comment Alison n’allait pas très-très bien quand elle est venue à Los Angeles et comment Vik l’a foutue sous Xanax. Cole lui demande alors s’ils ont baisé parce que, bon, on va pas non plus tourner autour du pot 107 ans pour connaître la seule chose qui nous intéresse. Noah lui répond que non et que tout est fini entre eux depuis longtemps. Il comprend alors que Cole veut la reconquérir grâce à l’œillet bleu et la petite danse de la joie qu’il vient tout juste d’exécuter.

Ils arrivent ainsi chez le père d’Alison. Sa femme toute neuve leur propose de déjeuner avec eux, ce que Cole veut refuser mais que Noah accepte, réenduisant ses compagnons de son savoir et de sa grande expérience en matière de gens pétés de thunes cette fois-ci. Mais avant de passer à table, comme les enfants, ils se doivent de se débarrasser de leurs téléphones portables pour partager un moment convivial (ce qui justifiera que, un peu plus loin, Athena n’appelle pas Cole mais plutôt le mec qui est censé l’avoir violée)... Moment convivial auquel les enfants ne participeront pas par ailleurs.

Pendant qu’Anton prend une douche et tandis que Noah essaie de brosser le père d’Alison dans le sens du poil pour lui soutirer des infos, Cole s’énerve contre le vieux qui joue au patriarche et s’ensuit un combat pour savoir qui c’est qui connaît le mieux la rouquine. C’est alors que le type reçoit un coup de fil d’Athena.

Noah s’empresse de faire la morale à son acolyte en lui rappelant qu’on attrape pas les mouches avec du vinaigre, que c’est pas au vieux singe qu’on apprend à faire la grimace et plein d’autres expressions à la con. Il lui explique également que ça n’est pas le moment de faire un concours de longueur de kiki avec son hypothétique ex-beau-père et que si Alison avait été là, ils lui auraient sans doute pissé tout autour pour marquer leur territoire.

Sauf qu’Alison n’appartient à personne et même plus à elle-même : son corps a été retrouvé, mettant ainsi un terme aux espoirs de Cole de reformer une famille avec elle autour de leur fille, et du vieux de recevoir un rein.

Du coup Cole titube et dégueule alors qu’Anton fait irruption dans la pièce en clamant haut et fort que ce bon bain lui a fait du bien.

LA MORT D’ALISON.

Noah et Cole se rendent à la morgue pour identifier le corps (où est passé Anton ? Pffft, personne ne le sait). La psy de la cellule de soutien leur explique qu’elle va leur montrer des photos de signes distinctifs du cadavre parce que c’est moins traumatisant à regarder vu que, quand un corps a passé 3 jours dans la flotte après une noyade, il est degueu-degueu.

Mais Cole veut boire le calice jusqu’à la lie et être vraiment sûr que c’est bien elle en allant la voir dans son entier... sauf qu’à la dernière minute, il n’y arrive pas et qu’il supplie Noah d’y aller à sa place. Après un léger mouvement de recul parce que, oui, en effet, le cadavre est vraiment degueu-degueu, Noah confirme l’identité d’une Alison en grande décomposition, tandis que Cole observe la main de son ex-femme qui dépasse du drap et le pansement qui recouvre un de ses doigts bleus, tout bleus, comme le ciel azuréen.

THE AFFAIR, Saison 4 Episode 8 [résumé]

Alors il fond en larmes.

Ils vont ensuite rencontrer le flic chargé de l’enquête sur la jetée où le corps a été retrouvé. Il leur explique qu’elle a sans doute sauté à l’eau durant l’orage 3 jours avant et que sa tête a percuté les rochers. Il leur dit également qu’à l’époque de la mort de Scotty, il avait noué une relation privilégiée avec Alison (Mouais... comme 80% de la population masculine de Montauk). Elle lui avait alors annoncé que si à 35 ans elle n’avait pas trouvé la paix, elle se flinguerait. Il leur raconte également qu’elle avait vidé son compte pour mettre tout son argent sur celui de Joanie, préparant ainsi son suicide.

Mais Cole ne peut pas se résoudre à croire qu’elle ait abandonné leur fille (surtout après s’être fait chier comme pas permis pendant toute le saison 3 pour en récupérer la garde). Il préfère penser que c’est Ben qui l’a tuée, même si le flic lui soutient qu’il a un alibi.

Noah et Anton accompagne donc Cole voir Ben pour éviter qu’il le bute. Il leur raconte qu’il avait décidé de quitter sa femme et qu’il est allé l’annoncer à Alison mais qu’elle l’a envoyé chier quand même. Alors il s’est bourré la gueule puis il est allé rendre ses jetons de sobriété aux AA, en hurlant qu’il pissait à la raie de tout le monde, d’où l’alibi.

– Qu’est-ce que tu lui as dit pour qu’elle décide de se foutre en l’air après ton départ ?
– Parce que tu crois vraiment que c’est de ma faute si elle s’est tuée ? Merde : ça fait que 6 semaines que je la connais ! Et vous deux, vous avez combien d’années de travail de sape à votre actif ? Non parce que sans parler de la mort de votre fils, de la culpabilisation à outrance de toute ta famille, de tes magouilles à la con et de ton aptitude à dragouiller d’autres meufs qui devait sans doute grandement renforcer son estime d’elle-même, rien que sur cette saison tu lui as fait clairement comprendre qu’elle était complètement immature et que son nouveau projet professionnel c’était de la merde ? Et que dire du fait qu’elle soit peut-être le fruit d’un viol et de son père qui l’a enfin contactée uniquement pour lui piquer un organe ? Sans compter ta nouvelle femme qui voulait la faire déclarer inapte à éduquer votre fille pour en revendiquer la maternité légitime ? D’ailleurs, ça serait peut-être une idée de chercher de ce côté-là non ?
– Non mais, calmez-vous, vous voyez bien qu’il est démonté...
– Oh toi le moralisateur de mes deux, ta gueule ! Toi tu l’as carrément traitée de pute la dernière fois que tu l’as vue tout en l’abandonnant à ta première ex-femme !

Première femme dont elle a peut-être pris les propos un poil trop au sérieux : quand elle lui disait que le changement c’est maintenant, elle ne parlait pas nécessairement de passer d’un état solide à un état semi-liquide et semi-gazeux.

Une fois sur le parking, Cole, toujours à la recherche d’un responsbale, fout son poing sur la gueule de Noah. Il se met ensuite à pleurer, recroquevillé en position fœtale, et Noah le berce lentement tout en appuyant sur sa pommette tuméfiée.

Car Cole, qui n’écoute définitivement pas, ne comprend pas pourquoi elle est passée à l’acte.

THE AFFAIR, Saison 4 Episode 8 [résumé]

Et sinon, éventuellement, te dire que tu aurais pu réagir plus tôt, non ?

Genre toutes les fois où elle t’a envoyé des signaux très clairs concernant son envie de vous remettre ensemble... Ou quand tu retournais systématiquement coucher avec elle au bout d’un certain temps d’abstinence à te taper l’équatorienne sans papiers... Ou au lieu d’aller te farcir des bigorneaux, des galets et une hippie inconnue à l’autre bout du pays pour comprendre ce que tu savais déjà pertinemment en partant, en laissant tout le loisir à ta femme et/ou à ta mère de la pousser psychologiquement du côté où elle allait tomber ?

Tiens, tiens, tiens... D’ailleurs, un type qui assouvit un truc pour sa gueule en pensant que la femme qu’il aime est en sécurité alors qu’elle est déjà morte, ça ressemblerait pas un tout petit peu à la fin de la saison 4 de DEXTER ?...

À moins qu’il ne te faille tout simplement accepter qu’elle serait morte de toutes façons puisque Ruth Wilson a décidé de quitter la série (ou qu’elle a été virée pour avoir râlé car elle était moins payée que Dominic West alors qu’elle donnait quand même beaucoup de sa personne)...

... Ce qui pose d’autant plus la question de l’intérêt de foutre le show en soins palliatifs avec une cinquième et dernière saison.

(A VERY LITTLE) PART TWO : NOAH

Noah et Anton se retrouvent seuls, à la nuit tombée, dans un autre Autogrill en direction de Princeton. Anton va aux chiottes et Noah voit entrer dans le Resto une famille avec quatre mômes. Toute ressemblance avec son histoire personnelle et les uniformes des serveuses du Lobster Roll étant totalement fortuite, il croit et espère voir Alison dans la nana qui s’occupe de la table des nouveaux arrivants.

Parce qu’il est un peu con et qu’il a sans nul doute oublié que c’est lui qui a reconnu son corps à la morgue.

La serveuse, qui n’est donc pas du tout Alison vient le voir, il passe commande et, une fois seul, se met à chialer sa race.

FIN DE L’ÉPISODE 8.

À suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :