PÉGASE ET ICARE par le cirque Alexis Gruss [critique]

Publié le par Odi-Wan

PÉGASE ET ICARE par le cirque Alexis Gruss [critique]

Superbe, magnifique, sensationnel !

Au royaume du cirque, il y a la famille Gruss... Et puis il y a les autres (bon, ok, il y a bien le Cirque du Soleil aussi mais ils sont québécois). Et dire que les Gruss laminent littéralement la concurrence est véritablement un doux euphémisme !

PÉGASE ET ICARE par le cirque Alexis Gruss [critique]

Même principe chez Alexis que chez Arlette sous chapiteau : en live, un orchestre et une chanteuse super forte (que y'a des gens qui sortent des albums, ils ont pas le quart du tiers du talent d'interprète de cette nana) qui reprennent des chansons super connues (Cold Play, Adèle, Bribri... et même "I never drink water" de Metallica) et des numéros sans filet...

PÉGASE ET ICARE par le cirque Alexis Gruss [critique]

Et quels numéros !

PÉGASE ET ICARE par le cirque Alexis Gruss [critique]

Novateurs, impressionnants, fascinants... Les jongles, le dressage ou les acrobaties, réalisés par des athlètes fantastiques, sont à couper le souffle, les costumes originaux sont fabuleux (ceux d'Athena, certes pas très pratiques pour prendre le bus, sont juste époustouflants) et les chevaux sont splendides.

PÉGASE ET ICARE par le cirque Alexis Gruss [critique]

On se retrouve en surcharge cognitive constante tellement il y a de choses à voir, que ça en foutrait même le tournis (mais un tournis agréable pas celui de quand t'es bourré).

PÉGASE ET ICARE par le cirque Alexis Gruss [critique]

Ajoutons des effets techniques à base de fumigènes, d'immenses marionnettes fantasmagoriques qui sont autant d'habiles diversions visuelles entre deux numéros.

PÉGASE ET ICARE par le cirque Alexis Gruss [critique]

Alors bien sûr, si l'on est très con (ou juste un brin moqueur), on pourra toujours un peu rigoler sur les masques et les micro-slips à paillettes des acrobates masculins, sur leurs grands écarts en trikini string et leur numéro de pole dance (alors même que toi, t'es pas foutu de faire une traction), sur la jupette de gladiateur d'Icare, la coupe "Avalon" d'un des jongleurs ou sur la célèbre position du sandwich sur équidé avec saut avant ciseaux et atterrissage plus ou moins violent sur les c...

PÉGASE ET ICARE par le cirque Alexis Gruss [critique]

Et pourtant ça n'enlèvera absolument rien au respect que l'on ressentira devant tant de travail et de talent, ni à la beauté ni à la magie de l'ensemble : même en étant prompt à la déconne, on se laissera embarquer, envoûter !

PÉGASE ET ICARE par le cirque Alexis Gruss [critique]

Un spectacle poétique et onirique pour petits et grands, à voir, vraiment !

Publié dans cirque, Gruss, chevaux

Commenter cet article