NATÜR THERAPY de et avec Ole Giæver [critique]

Publié le par Odi-Wan

Alors non : ça n'est pas que l'histoire d'un mec qui court à poil à travers les fjords norvégiens (surtout qu'il y a une raison certes triviale mais tout à fait valable à sa nudité par ailleurs).

NATÜR THERAPY de et avec Ole Giæver [critique]

L'affiche est trompeuse.

C'est aussi l'histoire d'un mec qui court tout habillé à travers les fjords norvégiens.

Et qui laisse vagabonder ses pensées (retranscrites en voix OFF) tout autour de sa crise existentielle.

Bon c'est sûr que, dit comme ça, ça ne fait pas franchement fantasmer.

Mais c'est un tort parce que le résultat est vachement bien.

En fait, Martin (c'est le héros du film, interprété par son réalisateur) en a un tout petit peu gros sur la patate :

NATÜR THERAPY de et avec Ole Giæver [critique]

Entre son taff chiant, sa femme avec qui il ne partage plus grand-chose, sa vie sexuelle plus ou moins réduite à néant, ses collègues relous qu'il se supporte toute la journée pour en plus se les taper en soirée-murge le week-end, son môme de 4 piges avec lequel il n'arrive pas à tisser des liens, il n'a pas vraiment la vie dont il rêvait...

Enfin si, il a exactement la vie dont il rêvait (et c'est ça qui est vachement emmerdant) : un boulot stable, LA femme (celle qui est apparue comme une évidence lorsqu'ils se sont rencontrés), un gamin...

Sauf que là, tout de suite, maintenant, à ce moment précis de son existence, ça ne lui suffit plus.

NATÜR THERAPY de et avec Ole Giæver [critique]

Alors, le temps d'un week-end, il lâche tout et part en rando avec son petit sac à dos et le seul iPhone qui a une autonomie de batterie défiant toute concurrence (en outre, la Norvège détient apparemment la meilleure couverture réseau au monde).

Au fil des réflexions et des paysages, le film acquiert une dimension universelle dans sa recherche de réponses à la question :

Ma vie va droit dans le mur, qu'est-ce que je fais pour éviter que ça parte complètement en couille ?

NATÜR THERAPY de et avec Ole Giæver [critique]

Tout plaquer pour élever des chèvres dans un yourte ? Pour rencontrer quelqu'un d'autre, fonder une nouvelle famille et se retrouver exactement dans la même situation dans quelques années ? Pour rencontrer un autre quelqu'un d'autre et vivre avec une sorte de plan cul romantique, une relation idyllique et surtout complètement utopique sans attaches, sans promesses, sans sentiments ? Pour recommencer à sortir, se mettre minable, n'avoir que des coups d'un soir et se rendre compte qu'on est entouré de gamins et qu'on est trop vieux pour ces conneries ? Ou plutôt essayer de trouver des solutions pour sauver son couple ? Mais est-ce qu'on a encore vraiment envie de le sauver ? Non parce que si on se sépare, est-ce que ça ne m'aidera pas à me bouger le fion et à jouer pleinement mon rôle de père/mère ? Ouais mais à ce moment-là, pourquoi je ne me sortirais pas les doigts du cul et je ne prendrais pas ma place avec mon fils tout en restant avec sa mère/son père ? Tiens, et si j'me branlais, ça m'empêcherait de penser ? (Et ben non même pas : même ça, ça marche avec le cerveau, aussi).

C'est qu'au fil de son introspection, il change souvent d'avis, d'humeur et de point de vue le Martin (avec d'autres trucs plus extrêmes qu'on est tous en mesure de formuler intérieurement lorsqu'on joue au jeu du "et si..." dans sa petite tête).

NATÜR THERAPY de et avec Ole Giæver [critique]

Parce qu'au final, l'être humain est comme ça : il peut penser tout et son contraire et recommencer, inlassablement, jusqu'à réussir à trouver une solution temporaire... Et puis remettre ça encore et encore.

NATÜR THERAPY de et avec Ole Giæver [critique]

Un film plutôt réaliste, plutôt sympathique, qui nous entraîne donc au gré des réflexions d'un homme (qui pourrait tout aussi bien être une femme d'ailleurs), qui n'impose ni ne propose réellement de solution, suffisamment ouvert pour permettre au spectateur d'y voir ce dont il a envie.

Et puis y'a la Norvège et c'est vachement joli.

NATÜR THERAPY

Réalisé par : Ole Giæver / Genre : Drame, comédie / Nationalité : Norvégien / Distributeur : Epicentre Films

Casting : Ole Giæver, Marte Magnusdotter Solem, Sivert Giæver Solem...

Date de sortie au cinéma : 9 Septembre 2015 / Durée : 1h20min

Publié dans film, Epicentre

Commenter cet article

Nikole 14/09/2015 18:26

Vu récemment. J'ai bien aimé. Je suis incapable de parler d'un film ; j'ai apprécié cette critique.
Les Norvégiens n'ont pas froid aux yeux (bon, là, un peu aux fesses parfois) : c'est bien la première fois que je vois une scène de masturbation dans un film (alors qu'il ne s'agit pas d'un film porno, il s'en faut de beaucoup !)

Odie 17/09/2015 21:38

C'est vrai qu'il y a une approche visuelle un brin différente de ce qui peut d'habitude être plutôt vaguement suggéré.

LaMarmotte 07/09/2015 18:18

*Se fout à poil et va courir dans un fjord*

Odie 17/09/2015 21:34

J'arrive !

Nio 05/09/2015 21:18

Je veux voir ce film ! :3

Odie 17/09/2015 21:36

Si tu veux, je connais un gars qui connaît un gars, qui connaît un gars, qui connaît un gars qui bosse pour Cinetrafic... Il pourrait peut-être faire partie d'une future édition de Dvdtrafic ?