BULLET de Nick Lyon, avec du Danny Trejo dedans [critique]

Publié le par Odi-Wan

BULLET de Nick Lyon, avec du Danny Trejo dedans [critique]

C'est l'histoire de Franck "Bullet" Marasco, flic patibulaire et buriné par la vie (entre autres... Parce que quoi de plus chouette et de plus émouvant que de recevoir son premier jeton de sobriété des mains de son papounet lui-même ex-toxico ? ), électron libre aux méthodes bien particulières (sa réplique fétiche quand ses supérieurs lui demandent comment il obtient de tels résultats ? "Vous ne voulez pas savoir"... Non ? Même pas un petit peu ? Vous n'avez pas une sorte d'IGS ou un truc comme ça à qui il faut rendre des comptes ? Ok...).

De sa brillante carrière, on retiendra qu'il avait fait arrêter Manuel Kane, le fils de Carlito Kane, grand chef du cartel local de la drogue (le Mike de Breaking Bad, pas crédible 3 secondes dans le rôle du gros méchant), qui avait buté 3 flics et qui donc croupit depuis dans le couloir de la mort.

BULLET de Nick Lyon, avec du Danny Trejo dedans [critique]

Et il se trouve que le fiston en question va bientôt être exécuté (on est en Californie et, même si la peine de mort y est en vigueur, ça coute moins cher de garder les prisonniers enfermés à vie plutôt que de les buter mais soit, on est pas à une incohérence près et c'est pas la plus grosse non plus).

Le vilain Carlito décide donc de faire enlever par ses hommes de main à la fois le petit-fils de Franck (ce qui donnera une excuse à sa mère pour replonger gaiement dans la drogue) et la fille du gouverneur (afin de faire pression sur le bonhomme pour qu'il retarde l’exécution de son rejeton)...

BULLET de Nick Lyon, avec du Danny Trejo dedans [critique]

A partir de là, prenez le seul, l'unique, l'inénarrable Danny Trejo.

Ajoutez des dialogues surréalistes comme :

On ne vole pas un pays fondé par des voleurs et des assassins.

Bullet de Nick Lyon

Ou :

- Ta déposition a jeté mon fils en prison. Ta nouvelle déposition va l'en faire sortir. Signe ça !
- C'est quoi ?

Bullet de Nick Lyon

(Non mais t'es con ou quoi ?)

Ou bien :

- Pourquoi t'es là toi ?
- Probablement parce que mon père est le gouverneur.
- Ton père est gouverneur ?

Bullet de Nick Lyon

(Tu serais pas le petit-fils de ton grand-père toi ?)

Ou encore :

Ne parle pas mexicain, salope : on est en Amérique !

Bullet de Nick Lyon

(alors même que lui ne se gêne pas pour faire des sorties en espagnol toutes les trois scènes... Mais bon, c'est Danny... Et Danny, c'est Machete... Et Machete, c'est un peu le Chuck Norris latino... Alors, faites ce qu'il dit, faites pas ce qu'il fait !)

De grands conseils éducatifs :

Comment faire face à une petite brute ? Donne-lui un bon coup de pied dans les boules.

Bullet de Nick Lyon

BULLET de Nick Lyon, avec du Danny Trejo dedans [critique]

Un doublage en VF fantastiquement épouvantable, une réalisation qui oscille entre un clip techno des années 90 (à faire imploser un épileptique) et des ralentis improbables, et des méchants les moins réactifs du monde (qui se font allumer comme des lapins sans jamais avoir l'idée de tirer voire même de dégainer leurs flingues)...

Et vous obtiendrez un mauvais film... Très mauvais... Tellement mauvais que ça en devient bon !

Où on se dit tout de même qu'une bonne direction d'acteurs, ça peut être utile parfois...

BULLET de Nick Lyon, avec du Danny Trejo dedans [critique]

BULLET

Réalisé par : Nick Lyon / Genre : Action / Nationalité : Américain / Distributeur : Program Store

Casting : Danny Trejo, Torsten Voges, Jonathan Banks

Date de sortie en vidéo : 1 Septembre 2015 / Durée : 1h27min

Commenter cet article