GAMES OF THRONES Saison 6 Épisode 3 [résumé]

Publié le par Odi-Wan

GAMES OF THRONES Saison 6 Épisode 3 [résumé]

AVERTISSEMENT !

Oyez, oyez braves gens ! Ce qui va suivre s'adresse à ceux qui suivent assidûment Game of Thrones et qui ont déjà vu le dernier épisode (et qui ont un poil de recul sur leur addiction tant qu'à faire). Ce qui va suivre s'adresse aussi à ceux qui n'en ont strictement rien à carrer de Game of Thrones mais qui veulent faire comme tout le monde. Bref, ce qui va suivre vous raconte et vous dévoile l'intrigue de la saison 6 de Game of Thrones. Par conséquent, ce qui va suivre est complètement plein de spoilers.

GAMES OF THRONES Saison 6 Épisode 3 [résumé]
On découvre le démouru Jon Snow, cul nu car ayant miraculeusement perdu ce joli petit carré de peau de chamois qui seyait à ravir à son corps défendant... À moins que les scénaristes n'aient finalement entendu les protestations des hordes de fans hystériques qui s'insurgeaient face à la présence totalement inappropriée (pour la série) de ce ridicule morceau de tissu voilant de façon un peu trop pudique l'intimité de notre cher bâtard lors du précédent épisode.
Une fois rhabillé (faut dire que "Winter is coming" et que du coup ça pèle à Château Noir), il sort défiler au milieu de ses copinous qui ne manqueront pas l'occasion de faire une bonne blague sur la taille de sa bite (ça pèle à Château Noir on a dit !).
Sam et sa meuf sont dans un bateau qui les emmène dans sa famille à lui, à Corcolline, ce qui ne correspond pas vraiment aux plans de la donzelle qui voulait se rendre à La Citadelle. Mais finalement Vère décide de se fier à lui... Ce qui pourrait nous faire penser qu'on se fout légèrement de notre gueule à meubler des épisodes avec des situations et des dialogues aussi stériles qu'inutiles. Mais comme on n'est pas médisants on ne le pensera pas... Tout comme on ne dira pas qu'on se fout royalement de savoir que Sam a le mal de mer (il n'est pas sexy, il n'est pas beau, il n'est pas viril, il est grassouillet, c'est un loser alors c'est un vrai gentil... C'est bon, on a compris, n'en jetez plus !).
Entre deux nausées, Vère lui dit qu'elle le considère comme le père de son fils ce qui a pour conséquence immédiate de le faire copieusement degueuler.
Bran continue de visionner les vieilles VHS de l'enfance de son père dans la tête de Grand-Père Racines.
Là, c'est la cassette du moment où Ned se bat contre les loufiats de Rhaeger Targaryen, le méchant qui retenait sa sœur Lyanna prisonnière.
Bran découvre ainsi que les faits d'arme héroïques de son père ne sont pas exactement conformes à la réalité, que c'était un vil petit menteur qui réécrivait l'histoire à son avantage et que les adultes mentent parfois aux enfants (un peu comme une sorte de version "medieval fantasy" de la giflasse que tout gamin se prend lorsqu'il sort brutalement de la pensée magique relative à certaines croyances modernes sur à la Nativité & co).
Il voudrait bien rester pour suivre son paternel et découvrir ce qui se cache dans cette forteresse mais non : Grand-Père Racines l'en empêche. 

- Mais pourquoi ?!?
- Parce que si tu restes trop longtemps dans les souvenirs, tu ne pourras plus revenir.
- Et pourquoi j'aurais envie de revenir d'abord ? Pour redevenir un infirme qui se traîne par terre comme une vieille serpillière degueulasse ?!?
- Bon d'accord : en fait c'est parce qu'on est qu'au début de la saison et qu'on va pas révéler tout de suite que Lyanna avait mis au monde un bébé pendant sa captivité, que Ned va l'adopter et lui promettre de l'élever comme son propre fils "et que s'appelerio" Jon Snow. Ça serait con.

Ah ben ouais ça serait drôlement con en effet.

Daenerys arrive à Vaes Dothrak. La vieille cheftaine des veuves de Khal lui annonce qu'il va falloir qu'elle calme sa joie et qu'elle soit très gentille si elle veut avoir une toute petite chance de rester parmi elles vu comment elle a fait sa traînée de Pomponette à se pavaner dans tout le Pays de Ghis, déshonorant par la même la mémoire de son défunt Dothraki d'époux.

A Meereen, Varys nous fait son numéro de maître chanteur auprès de Vala, afin de lui soutirer des infos sur les Fils de la Harpie.
Pendant ce temps Missandei, son immaculé sans couilles et Tyrion s'emmerdent sec alors ils font un rami.
Varys découvre donc que ce sont les anciennes cités libérées par Daenerys qui financent la rébellion et dit qu'il va mettre ses oisillons sur le coup (des petits miséreux qui lui servent d'espions furtifs indétectables).

Le problème, c'est qu'à Port-Real, le docteur Frankenstein qui a transformé le moribond Gregor Clegane en lui collant un seau en zinc sur la tête, a pris les devants en lui piquant ses orphelins à grands renforts de friandises, afin de découvrir à qui profite les exactions du Grand Moineau. Parce que, voyez-vous, la Cersei, elle est quand même légèrement colère, et rancunière aussi, de s'être mangé des kilos de merde dans la tronche.

Et justement, comme par hasard, la vieille Tyrell et ses autres potes de la maison de retraite organisent une petite sauterie en forme de réunion du conseil restreint.
Après un sublime échange de vannes à base de :

La vieille : Nous parlions de l'incarcération de la reine.
Cersei : Ah ben ouais, je disais justement que ça m'avait bien foutu les boules de croupir en prison pendant une bonne partie de la dernière saison.
– ah oui mais non, je parlais de ma petite fille. Parce qu'en fait, tu n'es que la mère du roi. Et la reine c'est elle, parce que c'est elle qui couche avec ton fils... Mais c'est vrai qu'avec le flou artistique qui règne au sein de tes relations familiales, ça doit pas être très facile à comprendre pour toi.

Un peu de Biafine Cersei ?

Mais il en faut plus pour impressionner nos deux jumeaux incestueux qui s'incrustent joyeusement, arguant que :

Et les gars, on va quand même pas se faire la gueule à vie ? S'agirait plutôt de s'unir pour venger la mort de Myrcella, et aller défoncer les Aspics des sables qui, soit dit en passant, ont renversé les Martell à Dorne.

Mais tout le monde se casse...

Cela-dit, à quel moment ont-ils eu l'info pour l'histoire des Martell ? Ont-ils visionné l'épisode 1 en replay ? Et où est donc passé Little Finger ?!?

Pendant ce temps, le roi Tommen va voir le Grand Moineau qui lui dit que Cersei ne pourra se recueillir sur la tombe de Myrcella que quand elle aura expié tous ces péchés, c'est-à-dire après son jugement par sept septons (il ne lâche pas l'affaire le vieux bougre). Tommen tente de lui tenir tête et d'être un tout petit peu charismatique pendant 1/4 de seconde avant de l'écouter  religieusement lui servir un magnifique discours Padmé, avec du "il y a du bon en chacun de nous", du "les dieux ne sont qu'amour", et du "tant va la cruche à l'eau qu'à la fin vous allez vous aimer les uns les autres bordel de merde".

Arya s'entraîne à devenir un Jedi tout en parlant d'elle à la troisième personne et en faisant un recap de sa vie d'avant pour les gens qui prendraient la série que maintenant. Du coup Jaqen lui rend la vue.

Ramsay discute avec un banneret de là-haut vers Château Noir qui veut son aide pour bouter les sauvageons que Jon Snow a laissé franchir le mur hors du Royaume du Nord mais refuse de prêter allégeance à son psychopathe d'interlocuteur en lui opposant des arguments somme toute fort recevables.
Au lieu de ça il lui offre en cadeau deux prisonniers : Osha et Rickon Stark (c'est fou on en parlait pas plus tard que la semaine dernière !) et la tête de son loup comme preuve qu'il s'agit bien de lui. Et bizarrement, on peut très légèrement douter de la sincérité de son propos lorsque Ramsay lui dit "bienvenu chez toi Lord Stark".

Enfin, Jon Snow pend les quatre traîtres qui l'ont poignardé (dont cette petite pute de Olly) puis démissionne de son poste de Lord Commandant... Et même de la garde de nuit dans la foulée apparemment (tout ça pour ça), et part vers son destin, sans manteau (Jon, déconne pas : ça pèle à Château Noir !!!).

Manquerait plus qu'il chope la crève, le mort-vivant.

À suivre...

Commenter cet article