Un résumé rigolo de 50 NUANCES PLUS CLAIRES, le tome 3 de la trilogie FIFTY SHADES de EL James - Épilogue.

Publié le par Odi-Wan

De la critique hystérique mais pas que

Précédemment dans Cinquante nuances plus claires :

Un résumé rigolo de 50 NUANCES PLUS CLAIRES, le tome 3 de la trilogie FIFTY SHADES de EL James - Épilogue.

2 ans et des brouettes thaïlandaises plus tard, Ana attend Petit Pois #2, Kate et Elliott ont eu une fille prénommée Ava, Petit Pois #1 s'appelle Ted (comme dans How I met your mother ?), il est cyclothymique comme son père (« Mais lui, au moins, il a une excuse : il n’a que deux ans. »), Taylor le larbin a épousé Gail la bonniche et tout ce petit monde vit désormais dans l'éco-baraque au bord de la mer avec Sophie, la gamine de Taylor (qu'est-il advenu de sa mère ? Pourquoi a-t-elle été déchue de ses droits parentaux ? Est-elle violemment décédée ? L'histoire ne nous le dira pas et on s'en fout), ils bouffent des Mister Freeze, Ana se souvient de son premier accouchement par césarienne (que Christian ne lui a pas pratiqué avec ses dents comme dans Twilight mais c'est tout comme), Christian est un père formidable, Ana est une mère formidable, tout le monde s'aime, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, et ils décident d'appeler leur fille Phoebe (comme dans Friends ?).

NUANCES de Christian

Mon premier Noël (teaser en forme de Flashback de ce que sera plus tard Grey, la version du tome 1 par la queue de Christian)

Un résumé rigolo de 50 NUANCES PLUS CLAIRES, le tome 3 de la trilogie FIFTY SHADES de EL James - Épilogue.

Christian a été adopté par les Grey, il fait des cauchemars alors sa maman dort avec lui et les vilains souvenirs s'en vont (comme avec Ana plus tard... Pas besoin d'avoir faire psycho pour comprendre dès le départ que ce mec cherche sa mère... Et de l'affection... Quel est le génie qui lui a conseillé d'établir des relations de soumission contractuelle avec des brunettes comme sa génitrice ?) et il aime bien le piano.

FIN

Une dernière chose pour la route. Ana se fait éclater les papattes-arrière par son cher et tendre puis :

Christian, allongé près de moi, caresse mon ventre de ses doigts écartés.
— Comment va ma fille ?
J’éclate de rire :
— Elle danse.
— Elle danse ? Ah oui, dis donc ! Je la sens. (...)
— Je crois qu’elle aime déjà le sexe, dis-je.

WHAT ?!? Mais c'est dégueulaaaaaaaaaasse !!!!!!

Et puis le goût de ton lait me manque…

Je me meurs, adieu.

Commenter cet article

OH.MY.GOD. 22/06/2017 20:01

Intéressant phénomène commercial, ça, écrire de la pure merde en barre qui donne des envies de suicide au public, et devenir riche là-dessus. Je soupçonne une quelconque intervention de la magie noire.
(Sinon, tu m'as énormément faite rire !!!)

Odi-Wan 23/06/2017 06:58

J'essaie toujours de voir le côté positif des choses et je ne pouvais pas m'infliger ça en restant passive. Alors autant en faire quelque chose de rigolo. Mais, au fond, je suis tout à fait d'accord avec toi et c'est un phénomène que j'ai encore du mal à comprendre.

Cora 02/12/2015 02:24

Tu m'as fait mourir de rire, j'ai commencé la lecture du premier tome, oui après tout le monde, et j'avais la flemme de lire la suite. Ce livre m'ennuie. Merci pour ces superbes résumés que je trouve infiniment plus intéressant que la version originale du livre.

Bonne continuation et encore merci pour les fous - rires!

coucousine 27/09/2015 21:25

MERCI pour ce sacrifice intellectuel.Tu nous a régalé. Tout en nuances hystériques et bien meilleur que le nuancier chromatique de l'auteure initiale.Parce que la nouvelle auteure c'est toi,tu as créé une oeuvre autour du nuancier de "mode et travaux" alors bravo et félicitation (plus prompt rétablissement pour tes yeux qui doivent cicatriser). Nous avons hâte de lire/entendre la suite sous une forme différente mais avec un tel fond ce sera aussi génial (voir plus).