GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

Publié le par Odi-Wan

Précédemment dans la saison 7 de GAME OF THRONES : Épisode 1 / épisode 2 / épisode 3 / épisode 4.

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

GAME OF THRONES, Saison 7, épisode 5, en gros :

Un épisode où Jaime, sauvé des eaux comme Boudu et Moïse, apprendra qu'il va être papa pour la 4ème fois (si c'est pas meugnon ça !), où Daenerys rendra la justice en faisant brûler des marshmallow et des Tarly, où Cersei découvrira l'identité du véritable assassin de son fils aîné, où les Lannister se serviront les uns des autres, où Jon Snow caressera un dragon (et pas encore Daenerys), où Jorah fera son retour dans la Friendzone, où Davos ira chercher Gendry, où Arya engueulera Sansa et où Little Finger tentera de monter les deux sœurs l'une contre l'autre (comme si elles avaient besoin d'aide), où Vere découvrira sans le savoir que Jon est le véritable héritier des Sept Couronnes, où Sam décidera d'embarquer femme, enfant et manuscrits volés vers le Nord et où une Suicide Squad improbable partira cueillir un mort-vivant pour convaincre Cersei de faire pouce dans la guerre l'opposant à Daenerys afin d'unir leurs forces pour défoncer l'armée du Night-King et ensuite reprendre leur bagarre là où elle en était.

GAME OF THRONES, Saison 7, épisode 5, en détail :

Et bien non ! Il n'est finalement pas mouru le sosie de Charmant dans SHREK (en nettement plus sexy, faut pas déconner... Parce que, bon, avec Daario en backup à Meereen, faut quand même garder un quota cul-nu qui ne fasse pas passer les téléspectateurs (et/ou -trices) mûrs (voir blets) pour des gros pédophiles à baver sur Jon Snow).

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

Parce que voyez-vous, son copain Bronn, champion des blagues de bite et de saut en hauteur avec tanquage de cavalier lancé au galop, est également une sorte de super-secouriste dont la spécialité est le charriage de mec en armure en eau vive. Une fois revenus sur la berge à quelques encablures des débris fumants matériels et humains de l'armée Lannister, ils discutent (encore) loyauté et compensation financière (voire foncière).

Et ça ne choque personne que la Daenerys les ait laissés partir comme ça, sans chercher à les bourriner afin de les finir, alors qu'ils ont tout de même tous les deux tenté de lui faire bobo, à elle et à son dragon, et que l'un des deux est très justement surnommé le Régicide pour avoir, à son palmarès, vaguement trucidé feu son papa... Surement qu'elle est trop clémente en fait. Elle n'est que douceur, souplesse et indulgence, calme et volupté. C'est bien connu.

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

Nous retrouvons donc, un poil plus loin, la miséricordieuse mère des Dragons affairée à pratiquer son activité favorite (et quelque peu obsessionnelle) : demander à des gens de se soumettre à elle (lui permettant ainsi de répéter une demi douzaine de fois "Bend The Knee", ce qui, avec 378 occurrences et des charrettes au compteur depuis le début de la saison, constitue une réelle performance langagière). Et comme elle a prévenu Tyrion qu'elle ne ferait pas de prisonniers et que les Tarly, père et fils, décident de se la jouer loyaux envers Cersei (parce qu'après les Tyrell, changer encore d'allégeance et trahir comme des petites putes 2 fois dans la même semaine, ça devait sans doute commencer à faire un peu beaucoup), elle fait tout bien comme la vioque Lady Olenna lui avait dit : elle n'écoute pas son conseiller et fout le feu aux Tarly avec son gros lance-flammes ailé. Du coup tous les soldats Tarlannister restants bendzenient et la blondinette explose d'autosatisfaction (moins Tyrion, qui n'est définitivement pas très content de la tournure des événements).

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

De retour à Port Réal, Cersei et Jaime discutaillent charbon de bois et de soldat, et projet d'avenir. Jaime tente ainsi de faire comprendre à sa psychopathe de jumelle que des mercenaires, même grassement payés grâce à l'or piqué aux Tyrell, ne feront pas le poids face à trois putain de dragons. Cersei envisage alors d'utiliser Tyrion pour intercéder en leur faveur auprès de leur ennemie :

– Et comme ça, je serai presque plus fâchée contre lui d'avoir empoisonné notre fils aîné et embroché notre père sur les chiottes avec une arbalète.
– Ah tiens, ça tombe bien que tu m'en parles parce que je savais pas trop comment aborder le sujet avec toi : Joffrey, c'est pas Tyrion qui l'a tué, c'est Olenna. Tu sais, cette vieille saloperie que tu voulais faire souffrir avant de la buter et à qui j'ai procuré du poison pour qu'elle ait une mort rapide...
– Oui, oui, je m'en souviens... Et toi et tes talents de fin psychologue, vous ne vous êtes pas dit qu'elle voulait juste partir sur une bonne punchline ?
– Ben en fait, c'est rigolo parce que, si on y réfléchit bien, c'était peut-être mieux pour sa petite-fille d'épouser Tommen plutôt que Joffrey. Déjà parce que Joffrey, c'était quand même un fieffé sadique dégénéré. Et puis aussi, parce que Tommen était plutôt très con et niais, et qu'elle aurait pu le manipuler tranquillou-bilou. Et Olenna aurait pu chapeauter tout ça et te piquer allègrement ton rôle de régente des Sept Couronnes... Donc, du coup, voilà, tu vas rire, mais t'avais peut-être un peu raison en fait. C'est drôle non ? Pourquoi tu ris pas ? Hein ?

Et après lui avoir lancé des petits éclairs piquants avec ses yeux, elle lui dit qu'elle préfère combattre et crever plutôt que de se rendre et que s'il ne pense pas pareil c'est que niveau chef des armées, c'est vraiment une petite bite.

De retour à Peyredragon, Daenerys fait une tentative d'intimidation en garant son dragon pile devant la gueule à Jon Snow. Mais en tant que mort-vivant avec un lourd passif de punk à loup géant durant son adolescence, il lui en faut plus pour qu'il s'en foute plein les braies. Alors, comme la plupart des fans l'espérait, il se met à papouiller le Drogon, confirmant ainsi la théorie selon laquelle notre joli bâtard serait en réalité un Starkaryen, neveu de la blondinette colérique mais néanmoins émoustillée puisque fils de son frère Raeghar (et de la sœur de Ned, Lyanna, mais ça on le savait déjà depuis le délire sous acide chlorophyllique de Bran dans la saison 6).

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

Et revoilou Jorah la friendzone, qui se dit que décidément, c'est pas juste : il s'absente deux minutes pour soigner son mal incurable et il y a un nouveau jeune connard qui fait son apparition entre lui et les fesses de sa dulcinée ! Mais comme il a tout de même droit à un gros câlin et que, contrairement à Jon, il ne lui en faut pas plus, cela met évidemment de la joie dans sa culotte.

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

Pendant ce temps, à Winterfell, Bran le toxico a encore pris un ecsta végétal et se tape un trip dans un corbac qui survole l'autre côté du Mur derrière Fort-Levant et l'armée des morts du Roi de la Nuit qui, au bout de quasiment 7 saisons, a enfin compris comment faire fonctionner son Coyote. À sa descente, l'Oracle handicapé moteur et émotionnel demande à un larbin d'envoyer un tweet pour ameuter tout Westeros, parce que ça commence à sérieusement dauber du derche cette affaire.

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

Message reçu donc instantanément à la Citadelle par le supermegamestre de Sam, ses copains et leur ligne ADSL très haut débit. Ils se mettent immédiatement à débattre véracité des propos de l'infirme et, tel un condamné à mort par la Bendzenette ignifugée, Sam s'enflamme pour soutenir Jon et sa factice demi-fratrie. L'hypermestre lui promet qu'avec ses potes, ils ne rejetteront pas la menace mais qu'ils y réfléchiront plus tard et que, c'est bon, tu peux te barrer Samwell, ça n'est pas la peine d'en rajouter (*air connu*). Une fois notre apprenti scribe débonnaire barré, les vieux sages en profitent pour parler mort de son père et de son frère du début de l'épisode (vraiment très efficace leur connexion) et volonté de les lui cacher par condescendance gerbatoire.

Au pied du trône de Peyredragon, Varys et Tyrion picolent. Ils parlent des agissements de Daenerys qui a, somme toute, un léger côté héréditaire Roi Fou pyromane, que l'eunuque Reuters a bien connu à l'époque où c'était lui qui fournissait les infos au-dit papa.

Dans la salle du plateau de Risk géant, Jon, Daenerys et tous leurs copinous décident que ce serait trop une bonne idée d'aller chercher un mort-vivant (autre que Jon Snow qui n'assume que très moyennement son statut) pour le montrer ensuite à Cersei afin qu'elle adhère à la trêve et au projet commun de défendre les vivants contre des gens plus tout à fait de ce monde qui puent et qui dégoulinent d'humeurs plus ou moins vertes et visqueuses. Et c'est donc Jorah, Jon et Davos qui s'y colleront, même si Daenerys, de plus en plus intensément frétillante, est un peu déçue de voir partir un jour, sans retour, son tout nouveau toyboy qu'elle n'a même pas encore eu le temps d'essayer.

Dans le même temps, dans la salle du tréteau de Winterfell, Sansa défend mollement son Kinginzenorse de demi-frère contre ses bannerets qui s'entêtent à répéter qu'il n'avait pas à se barrer.

Dans l'ancienne chambre de leurs parents, Arya retrouve sa grande sœur afin de lui rappeler qu'elle aurait très bien pu rétorquer à ses détracteurs que depuis le temps que Jon Snow est parti, il faudrait peut-être songer à péter un coup et à en revenir, surtout que, avec tous les risques ancestraux et le déterminisme nordien que cela comporte, il n'est pas allé au Sud pour son bon plaisir mais pour tenter de leur sauver les miches quand une armée de zombies commandée par des Reines des Neiges increvables débaroulera pour leur déboîter la tronche. Mais ça, ça aurait été possible si cette rébellion sous-jacente n'arrangeait pas l'avidité, l'ambition et la cupidité qui rongent son être depuis qu'elle est toute petite, au point d'avoir exulté de joie à l'idée d'épouser ce gros enculé de Joffrey (*petite révérence déférente* et *Bam ! Prends-toi ça dans les dents la rouquine*).

Pendant ces échanges de paroles bienveillantes, aimantes et fraternelles, Davos et Tyrion débarquent dans une crique à proximité de Port Réal, qui leur donnera un accès direct aux souterrains du Palais, qu'à aucun moment Davos ne s'est dit que ça pourrait être une bonne idée d'utiliser cette info confidentielle et capitale visiblement connue de lui seul pour aider Stannis à remporter l'épique bataille de la Nera au lieu de voir son fils crever lamentablement et son Roi se prendre une bonne grosse branloute contre ce même Tyrion et son feu grégeois.

Tyrion qui retrouve son grand frère dans les sous-terrains, traîné là sous un prétexte fallacieux de Bronn :

– Je suis vraiment désolé d'avoir profité que tu me libères pour transpercer Papa de part en part. Mais tu comprends, c'était quand même un sacré connard qui voulait me tuer aussi. Alors à choisir entre lui et moi...
– Je sais pas ce qui me retient de te défoncer la gueule !
– Ben le fait que tu sois devenu un personnage positif au fur et à mesure de la série ? Que tu sois en réalité une victime des sentiments que tu éprouves pour Cersei ?
– C'est vrai que j'ai jamais voulu être méchant... En fait, moi, quand j'étais petit, je voulais être toiletteur pour poneys. Mais Papa n'a jamais voulu, "c'est pour les fiotes" qu'il disait. Du coup, je pense que ça a été assez fondateur et traumatisant comme frustration. De là à dire que c'est ce qui m'a poussé à trouver du réconfort auprès de la personne qui était la plus proche de moi... Parce que, tu sais, les jumeaux, ça a un lien particulier...
– Ok... Euh... Ça veut dire qu'on a fait la paix ?...
– Euh, oui, je suppose. Mais pourquoi t'es là en fait ? Pour négocier notre reddition ?
– Alors là, pas du tout : je voudrais que tu arrives à convaincre Cersei entre deux coups de boutoirs que la menace de l'armée des morts est bien réelle et qu'elle accepte que je lui en apporte la preuve via Jon Snow qui est parti en chercher un de l'autre côté du Mur.
– Tu veux donc dire que tu as pris tout ces risques inconsidérés, comme revenir ici en douce alors que tu es activement recherché mort ou vif, pour simplement me demander l'autorisation de revenir avec un mort-vivant ? C'est pas un peu complètement con comme démarche ?
– Nan mais en fait c'est surtout un prétexte narratif un peu débile pour que Davos vienne récupérer un type qu'on avait totalement oublié depuis la fin de la saison 3.

Ah ben c'est sûr que dit comme ça...

Pendant ce temps Davos se ballade donc pépouze et incognito dans Port Réal. Parce que même s'il y a encore des affiches "Wanted" à son effigie placardées sur les murs de la ville, il a tellement changé qu'on ne peut plus le reconnaître...

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

Après avoir prétendument fait semblant de le chercher en faisant le tour des bordels de la ville (quel coquin ce Davos), il se rend dans le quartier des forgerons où bossait initialement Gendry, le fils illégitime de Robert Baratheon (le Roi du début de la série) et le retrouve comme par hasard exactement à l'endroit souhaité, juste sous le pif de Cersei qui voulait le buter, alors que tout un chacun pensait qu'il était encore en train de ramer dans sa chaloupe (c'est foutrement bien fait la nature). Ni une ni deux, le jeune bâtard décide de suivre son aîné en emportant avec lui le marteau de Thor.

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

Ah mais c'est donc véritablement internet qui écrit le scénario à présent ?... Franchement c'est pas sympa les mecs : si vous vous mettez à vous auto-parodier, il nous reste quoi à nous ?

Davos et Gendry arrivent donc à la barque et embobinent deux gardes en attendant l'arrivée de Tyrion. Mais comme le nain est à la fois aisément identifiable et persona non grata dans la capitale, Gendry est obligé de montrer à l'assistance qu'il sait drôlement bien éclater des boîtes crâniennes avec son petit marteau (ce qui, pour un forgeron, est tout de même vachement étonnant).

Alors que Cersei et son conseiller Qyburn, expert en grosse arbalète et en poison, discutent RU 486, Jaime débaroule dans sa piaule. En substance il fait un compte-rendu à sa sœur de l'entrevue secrète qu'il vient d'avoir avec leur petit frère. Sauf que la Cersei, elle était parfaitement au courant (ce qui tend à confirmer la théorie de la taupe dans le camp de Daenerys). Elle lui annonce alors qu'elle est enceinte et il est tout ému d'apprendre qu'elle ne cachera pas qu'il est le père... Du coup, la sourde menace qui plane lorsqu'elle l'enjoint à ne plus jamais la trahir passe complètement crème.

MAIS PUTAIN C'EST PAS POSSIBLE D'ÊTRE AUSSI CON ET AVEUGLE (ou amoureux, c'est pareil) : TU VOIS PAS QU'ELLE TE TIENT PAR LE BOUT DU ZBOUB, QU'ELLE SE FOUT DE TA GUEULE ET QU'ELLE TE MANIPULE CETTE GROSSE POUFIASSE ?!? SORS-TOI LES DOIGTS DU CUUUUUUUUUL !!!!!!!

Oups, pardon *mode radasse irrationnelle OFF*

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

Alors que Davos demande à Gendry de cacher sa véritable identité, le jeune forgeron se présente à Jon :

– Hey, salut ! Je suis le batard de Robert Baratheon ! On fait équipe ?

Du coup ils deviennent copains.

En attendant l'arrivée de la Reine, Tyrion et Jorah se remémorent de vieux souvenirs de leur périple commun. Mais vient déjà le temps de se dire au revoir et de se souhaiter bonne bourre, dans une tension sexuelle généralisée et un enchaînement de petites déflagrations pourrisseuses de slip, où Jorah n'obtiendra pas de roulage de pelle d'adieux de la part de Daenerys et où Daenerys n'obtiendra pas non plus de galochage de la part de Jon Snow, même s'ils se lancent mutuellement des regards qui sentent le cul à des lieux à la ronde.

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

À la Citadelle, Sam a tellement les boules contre les ultramestres qui ne prennent pas au sérieux la menace de l'arrivée prochaine du Roi de la Nuit qu'il n'entend pas Vere, au milieu du flot de conneries insignifiantes qu'elle peut lui lire, lui citer un passage d'un des bouquins qu'il a emprunté à la BU qui raconte que Raeghar Targaryen avait répudié sa femme pour en épouser une autre, annonçant d'ores et déjà la légitimité de son fils né de sa seconde femme, Lyanna Stark, qui n'est autre que notre gentil batard voguant vers Fort-Levant tout engoncé dans son calbute.

Dès lors, n'est-il pas raisonnable d'envisager que Daenerys, apprenant que son petit béguin est le véritable héritier du trône de fer, se transformera en mante religieuse en lui bouffant la tête au terme d'un de leurs futurs rapports sexuels ?

Mais Sam s'en bat les steaks et part voler des manuscrits dans la section interdite puis se casse en charrette rejoindre le Nord avec Vere et son mioche.

À Winterfell, Arya observe Little Finger qui observe Arya qui observe Little Finger qui observe Arya... Le tenancier de bordel grâce à l'entremise duquel le papa de la jeune tueuse en série avait été condamné à mort dans la saison 1 continue de comploter comme une vile petite salope. Un type vient d'ailleurs lui annoncer qu'il a trouvé un truc hyper important dans les archives. Little Finger se débrouille alors pour permettre à Arya de trouver le-dit document en la laissant fouiller son gourbi. Elle trouve alors un message datant lui aussi du début de la série où Sansa jurait fidélité au Roi Joffrey et demandait à leur frère Robb de "Bend The Knee" (putain mais c'est une maladie ou quoi ?!?). Sauf que tout ceci avait été écrit sous la contrainte de Cersei mais qu'Arya, elle ne le sait pas. Little Finger réussira-t-il à foutre la merde entre les deux sœurs qui n'ont déjà pas besoin de ça pour être passablement en désaccord depuis toujours ? Son stratagème se retournera-t-il enfin contre lui ? Suspens...

Jon, Davos, Gendry et Jorah rejoignent Thormund à Fort-Levant, qui regrette l'absence de Brienne, à croire que ce n'est pas l'hiver mais le printemps qui arrive tant tout le monde semble avoir violemment le feu au cucul. Le sauvageon roux leur présente ses prisonniers : le Limier et ses copains de la Fraternité sans bannière Thoros de Myr et Beric Dondarrion qui défonce largement Jon Snow au petit jeu de la résurrection. S'ensuit une sorte d'effet domino où tout le monde connaît en réalité tout le monde. Alors, comme ils ont également tous une bonne raison de se haïr, ils font équipe et passent de l'autre côté du Mur, laissant Davos garder la baraque.

À suivre...

GAME OF THRONES Saison 7 Épisode 5 : EASTWATCH [résumé rigolo détaillé et commenté]

Retrouvez toutes les autres chroniques sur GAME OF THRONES en cliquant ici, avec le résumé de la saison 3, de la saison 4, de la saison 5 et de la saison 6...

Commenter cet article