VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE de Ron Clements et John Musker (via DISNEY) [critique]

Publié le par Odi-Wan

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE de Ron Clements et John Musker (via DISNEY) [critique]

J'avoue qu'après avoir vu la bande-annonce, avec ce demi-dieu Maui horripilant et imbu de lui-même à se manger des grands coups d'hameçon magique dans les gencives, je ne partais pas gagnante... Et pourtant !

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE de Ron Clements et John Musker (via DISNEY) [critique]

En voilà un film d'animation tout choupinou ! Mais attention pas choupinou-niais : choupinou-mignon.

Après cette analyse hautement littéraire en forme de crise d'hyperglycémie, pourquoi donc que ça m'a plu alors que ça chante et que ça hurle TOUT-LE-TEMPS ? Même si, dans un éclair de lucidité, Maui préviendra Vaiana, sans jamais malheureusement mettre sa menace à exécution :

Si tu chantes, je te frappe.

C'est bien. Mais maintenant faudrait songer à aller au bout de la démarche !

Et bien tout d'abord parce que Vaiana, comme ses aînées Raiponce et Elsa, ne vit pas dans une société patriarcale, et que, pour pouvoir gouverner, elle n'aura donc pas besoin d'attendre qu'un putain de prince charmant ne tombe dans sa gueule ouverte (à moins que ce ne fut sa cuisse). Et que ça fait toujours du bien de se dire qu'on est sorti de la traditionnelle passivité des princesses confinant parfois au viol ou à la nécrophilie.

– Moi, quand je serai grande, je voudrai qu'un total inconnu vienne m'embrasser pendant mon sommeil et après on se mariera et on aura plein d'enfants !
– Euh, c'est pas un peu flippant ?
– Mais non : ce sera forcément un Prince !
– Ah. Et si c'est pas un Prince ?
– Ah ben non, là, ça marche pas...
– Ok, va pour le Prince. Et si il est moche ?
– Bah non, c'est pas possible : vu qu'il est riche, il sera beau.
– Et s'il est con ?
– Oh ben ça je m'en fous, du moment qu'il est riche et beau.
– Et s'il est méchant ?
– C'est pas possible : C'EST-UN-PRINCE !!!!

Et voilà comment, sans un minimum d'esprit critique, on crée des générations d'adeptes de CINQUANTE NUANCES DE GREY.

Et ben non ! Son destin est tout tracé, elle deviendra chef de son village, point barre... Point barre ? Non plus : parce que ce qu'elle veut Vaiana, c'est prendre la mer, ou l'inverse, un peu comme dans une chanson de Renaud. Mais ici point de pouvoirs magiques la poussant à vouloir se libérer-délivrer : juste une furieuse envie de découvrir le monde (un peu aidée par une grand-mère un poil cintrée).

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE de Ron Clements et John Musker (via DISNEY) [critique]

Et le résultat est vraiment superbe, avec en prime de la référence plutôt marrante à MAD MAX avec l'attaque des Kamakoras, et un véritable tribute to James Cameron : de l'AVATAR pour les couleurs criardes du monde sous-marin qui s'illumine sous les pas comme dans le clip de BILLIE JEAN, et de l'ABYSS pour la personnification de la flotte (avec aussi du PONYO SUR LA FALAISE de Miyazaki, si on veut sortir de l'hommage américano-américain).

Alors c'est vrai que, comme toujours, on retrouve le ressort comique estampillé "enfants" avec les animaux rigolos (Hei Hei la poule et Pua le cochon en l'occurrence) et le ressort comique "adulte" avec les différents clins d'œil (bien que quand on est un adulte un peu con, on aime bien aussi la première catégorie).

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE de Ron Clements et John Musker (via DISNEY) [critique]

Et puis Vaiana, avec ses grands yeux qui lui dévorent la moitié du visage, a comme un très léger air de famille avec ses cousines éloignées de studio Raiponce et à Anna.

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE de Ron Clements et John Musker (via DISNEY) [critique]

Mais c'est tellement beau, tellement magique, tellement plein d'espoir, tellement un joli conte et une ode à la liberté, qu'on peut même réussir à passer outre le côté difficilement audible (si on n'aime pas quand ça gueule, évidemment).

VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE de Ron Clements et John Musker (via DISNEY) [critique]

Publié dans film, animation, disney, vaiana

Commenter cet article

Annie 15/09/2017 06:52

Tout comme ma fille, j’ai adoré ce film. C’est un très beau conte, les images sont belles, les chansons sont entraînantes et les personnages sont attendrissants. Mention spéciale à Maui, le demi-dieu.

coucousine 05/01/2017 21:59

Coulis avec S

coucousine 05/01/2017 21:58

Merci au couli d'avoir permis cette critique.

Odi-Wan 05/01/2017 22:41

L'iode, ça change vos nuits !

coucousine 05/01/2017 21:58

J'attendais la critique en me disant que yeux et oreilles étaient en hémorragie mais non. Très bien, nous regarderons et validerons. Merci pour ces info car nous aurions sans doute boycotté.
C'est ce qu'on appelle une critique productive. Bravo, c'est rare dans la vie...