The Battery de et avec Jeremy Gardner

Publié le par Elo DLCH

The Battery de et avec Jeremy Gardner
The Battery de et avec Jeremy Gardner

Du très très bon film de zombie, qui vient laver l'affront de World War Z (le film, pas le livre).

Un film qui mêle plusieurs genres, où les morts-vivants ne sont finalement qu'un prétexte pour nous raconter autre chose (on ne joue pas dans le registre gore de l'épouvante là) : ici, on nous parle de survie, bien sûr, mais surtout d'amitié, de solidarité dans l'adversité et d'Humanité dans ce qu'elle a à la fois de plus sain et de plus dégueulasse, mais sans en faire des caisses genre discours moralisateur à la con.

Déconne pas Mec, y'en a qui sont morts comme ça !

Déconne pas Mec, y'en a qui sont morts comme ça !

The Battery de et avec Jeremy Gardner

La bande-son est hyper chiadée et pour cause : elle agit comme un exutoire qui permet de se couper de la réalité pour pouvoir la supporter, pour se rappeler qu'on est encore vivant (et encore humain), avec la musique (et les piles du baladeur CD) comme ultime rempart contre la dépression (ou la folie)...

Les prises de vue "caméra à l'épaule" donne un aspect documentaire et une crédibilité qui vous permet d'enrichir votre propre guide de survie perso en cas de Zombie Apocalypse (toujours avoir un ouvre-boîtes, apprendre à démarrer une bagnole sans les clés par exemple, ça peut toujours servir...).

C'est drôle, c'est malin, c'est entraînant, c'est efficace, c'est bien écrit, c'est bien filmé, la photo est superbe et les zombies ne sont pas sous amphét´ (que demande de plus le peuple, merde ?).

The Battery de et avec Jeremy Gardner

Jeremy Gardner est un petit génie qui touche à tout (réa, acting, montage, préparation des sandwiches...) et à tous les genres, qui réussit à tourner toutes les contraintes financières à son avantage (ou plutôt à l'avantage de son projet, ce qui n'est pas tout à fait pareil), à faire alterner la comédie et l'angoisse (et à changer l'angoisse en comédie, et vice-versa), le film de potes, les vannes de potes, les engueulades de potes, dans un road movie où, certes, il ne se passe pas grand-chose (on est pas dans les films d'action de 2014) mais qui, grâce à son ton et son humour décalés, nous embarque et où on ne voit pas le temps passer.

The Battery de et avec Jeremy Gardner

Comme quoi, quand on est passionné, qu'on a des idées et des gens compétents et concernés avec soi, pas besoin d'un budget de douze milliards de dollars pour réussir un film (ou pour le rater d'ailleurs, mais là c'est vraiment pas le cas).

Juste culte donc.

Édité par Zylo, en DVD depuis le 5 Août.

Publié dans film, dvdtrafic, zombies

Commenter cet article