Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DLCH

THE HANDMAID’S TALE (LA SERVANTE ÉCARLATE), SAISON 4 - ÉPISODE 5 [RÉSUMÉ]

Previously dans THE HANDMAID’S TALE : le contexte, Saison 1 (en détail) / (en gros), Saison 4 (Épisode 1 / Épisode 2 / Épisode 3 / Épisode 4)

THE HANDMAID’S TALE (LA SERVANTE ÉCARLATE), SAISON 4 - ÉPISODE 5 [RÉSUMÉ]
« CHICAGO »

THE HANDMAID’S TALE (La Servante écarlate) Saison 4 - Épisode 5, en bref :

Dans le dortoir des rebelles, tandis que Janine baise avec Steven, son plan cul et chef de bande, June repense à ses ébats avec Luke sous le regard lubrique d’un certain Brad. Mais June ne mange pas de ce pain-là : June, elle est là pour la bagarre.

Elle demande à participer au prochain Trocathlon qui va avoir lieu à quelques encablures de leur QG, mais Steven n’est pas chaud. Janine intercède en sa faveur et les voilà toutes les deux parties avec le convoi pour le danger dangereux. June râle un peu car elle n’est pas armée mais on lui rappelle gentiment que sa présence n’est que tolérée et que faire confiance à une inconnue, instable, vindicative et ébranlée est un luxe qu’ils ne peuvent pas trop se permettre. Et ils ont raison ! En effet, sur le chemin, ils sont obligés de se planquer car il y a des méchants en patrouille. Sauf que June, elle en a marre de se cacher. Même qu’en plus, elle était hyper bien placée pour buter du soldat en lui tirant en plein dans les couilles. Steven lui fait remarquer, à juste titre, que la douleur relative à cette magnifique action-suicide et précédant un décès bien que certain mais pas tout à fait instantané, aurait provoqué chez le-dit méchant un hurlement assez conséquent qui n’aurait pas manqué d’alerter tous ses petits copains qui n’auraient pas manqué, quant à eux, de fumer tous les gentils camarades de la tireuse. Alors June boude. Au marché, Janine et June troquent leurs capes de Servantes contre une casquette que Janine veut offrir à son tout nouveau chéri parce que c’est super utile pour le dirigeant d’un groupe armé en quête de rations alimentaires. June se fâche parce que Janine fait rien qu’à reproduire le même schéma qu’à Gilead, soit être l’esclave d’un homme uniquement vouée à lui offrir des enfants. Mais la Janine, c’est bien à ça qu’elle aspire : une vie tranquille, un amoureux, des enfants, une belle maison, un Scenic et peut-être même un labrador... sauf qu’elle a peut-être un tout petit peu fait abstraction du côté Chicago en ruines et insécurité liée à une existence en temps de guerre au milieu d’un groupe de résistants.

Pendant ce temps, à Gilead, l’ex-commandant de June, aka Joseph Lawrence, propose au grand conseil des super-commandants un cessez-le-feu sur tous les fronts, juste le temps de se refaire un peu niveau finances (et officieusement de permettre à June de s’échapper). Tous les super-commandants votent contre, même Nick (qui a vraiment eu une très grosse promotion) pour ne pas se faire démasquer en tant que Pénélope du régime (qui déconstruit donc en off ce que les vilains construisent officiellement).

Joseph Lawrence n’a pas dit son dernier mot : il profite du fait que Tante Lydia soit punie de Servantes à martyriser pour négocier avec elle. Elle reprendra son poste de tortionnaire de jeunes femmes fertiles si elle lui balance ses dossiers sur les super-commandants afin de lui permettre, à lui aussi, de retrouver sa place, grâce à un habile chantage.

June décide de se barrer. Finalement, Brad ne voulait pas la baiser (espèce de petite présomptueuse) : c’était juste un adjuvant placé là pour lui indiquer la route à prendre dans sa quête de gens Mayday-compatibles. Elle dit adieu à Janine qui lui offre la casquette.

Le conseil des super-commandants approuve finalement l’idée du cessez-le-feu. Nick éructe discrètement de joie mais Lawrence apparaît au côté du chef des super-commandants, prouvant par sa présence que sa conspiration avec Tante Lydia a fonctionné. Nick est très surpris de le trouver là alors qu’ils sont assis à trois mecs d’écart (donc soit Nick s’était endormi quand Lawrence s’est installé, soit il est arrivé à la bourre et s’est grouillé de s’assoir sans regarder les autres pour ne pas se faire engueuler, soit Lawrence est apparu par une trappe située sous l’estrade). Lawrence explique alors que cessez-le-feu il y aura mais juste après un bombardement stratégique qui consistera en une frappe chirurgicale visant à l’ablation totale des différents fronts. Nick et son élevage de chenilles sourcilières éructent vachement moins de joie du coup.

June suit les indications de Brad-le-GPS-humain et la route des briques jaunes quand elle se sent suivie. Mais en fait c’était juste Janine qui s’est pliée à l’adage « les copines avant les pines ». Elles arrivent à un poste de surveillance abandonné de frais. Et June, elle aime pas quand c’est trop calme... elle sent bien que ça pue la merde... C’est alors qu’apparaissent des avions au loin et les deux amies courent au ralenti pour échapper au bombardement, sans succès.

THE HANDMAID’S TALE (LA SERVANTE ÉCARLATE), SAISON 4 - ÉPISODE 5 [RÉSUMÉ]

June se réveille miraculeusement indemne (à part un bobo sur le coin de la gueule mais avec un bisou qui répare ça devrait aller). Choquée et à moitié sourde, elle se relève péniblement au milieu des gravats et se met à appeler Janine parce que si elle meurt elle aussi, ça fera une coupe budgétaire vraiment drastique dans le casting des Servantes en une seule saison. June aperçoit la silhouette d’une nana de La Croix Rouge locale qui n’est autre que Moira (qui aime bien aller soigner du blessé sur son temps libre, ça la change du côté administratif relou de son boulot). Elle est très surprise de trouver là sa meilleure amie toute sale de poussière et de sang pas forcément à elle.

THE HANDMAID’S TALE (LA SERVANTE ÉCARLATE), SAISON 4 - ÉPISODE 5 [RÉSUMÉ]
A suivre...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :